La Liberté

Révolution dans le salon mondain

Avec sa nouvelle suspension, sa boîte DCT et 40 kg de moins, la nouvelle Honda Gold Wing Tour donne le sentiment de rouler sur la moquette du salon; mais attention, elle a du tempérament et est prête à reconquérir son royaume du bitume! © J.-J. Robert
Avec sa nouvelle suspension, sa boîte DCT et 40 kg de moins, la nouvelle Honda Gold Wing Tour donne le sentiment de rouler sur la moquette du salon; mais attention, elle a du tempérament et est prête à reconquérir son royaume du bitume! © J.-J. Robert
Révolution dans le salon mondain
Révolution dans le salon mondain
05.09.2018

Le mythique pachyderme Honda a gardé son aspect grand tourisme, mais tout a été revu et corrigé

Jean-Jacques Robert

Honda Gold Wing 1800 DA » Depuis quarante ans qu’elle écume les routes du monde entier, la Honda Gold Wing se devait de recoller à l’actualité et à la technologie des bécanes actuelles. Le moteur 4 cylindres 1000 cm3 de 1975 s’est transformé au cours des quatre décennies en un 6 cylindres 1800 cm3 qui en a fait la référence du grand tourisme. 2018 est en conséquence à marquer d’une pierre blanche pour la Gold Wing. La dégaine demeure, mais tout a changé au point que le terme de pachyderme ne sied plus à celle qui a fait la révolution dans son propre salon.

Alors qu’une version «bagger» plus dépouillée et sans top-case est proposée en boîte mécanique 6 vitesses, c’est la version dénommée désormais «Gold Wing Tour» qui crée l’événement et jette un véritable pavé dans la mare avec des lignes et des technologies propres à dérouter les inconditionnels de la «Gold». Avec quarante kilos de moins sur la balance, elle ne s’est pas payé une séance de fitness mais bien un retour sur les planches à dessin et les ordinateurs de Honda US.

40 kilos de moins

Plus svelte grâce à des lignes beaucoup plus tendues, la Gold Wing 2018 a sérieusement perdu de l’embonpoint pour afficher une allure dynamique qui se vérifie d’emblée dans son comportement routier. L’allure pépère n’est plus forcément de mise grâce aux nouvelles caractéristiques de ce bolide dont les dimensions demeurent respectables. Les puristes tempêteront sur les 40 litres de charge sacrifiés, mais devront s’incliner sur toutes les nouvelles technologies qui ont permis à la «Rolls» des deux-roues d’évoluer avec son temps et d’attirer désormais une clientèle plus jeune.

Du coup l’équipement multimédia a été dépoussiéré, même si l’écran 7 pouces n’est toujours pas tactile. Joystick central et en roulant le bouton sur le pouce gauche servent à gérer tous les réglages de ce tableau de commande pas si simple à manipuler. On peut se contenter de piloter à deux mains, mais les objets de distraction ne manquent pas. Les nouveaux équipements tels que le système de démarrage sans clé Smart Key, l’Apple CarPlay ou la connectivité Bluetooth demandent à être apprivoisés. Au même titre que la sono, le système de navigation reste un peu rustique avec notamment l’absence d’affichage des vitesses autorisées.

Pare-brise électrique!

La GL 1800 Gold Wing 2018 a été voulue plus compacte, plus légère, plus agile, tout en conservant un confort absolu. C’est vrai pour le pilote, un peu moins pour le passager qui n’est plus vraiment dans un fauteuil de pacha, mais bien sur une moto très confortable. Le gros plus est sans conteste l’adoption du pare-brise à commande électrique réclamé de longue date.

Le souci d’aller loin avec le plus de plaisir possible a orienté les ingénieurs nippo-américains à revoir complètement la partie cycle. Celle-ci repose sur un cadre en alu, une suspension avant à double triangulation du genre de celle du système Duolever de BMW et un système Prolink monobras à l’arrière, les deux systèmes d’amortissement pouvant être réglés électriquement. Ils sont d’ailleurs adaptés en fonction du mode de cartographie du moteur qui est sélectionné (Tour, Sport, Eco ou Pluie). D’autres réglages plus personnalisés sont encore possibles. En Suisse, seule la version sept vitesses à embrayage automatique est importée. Disponible en rouge Candy ou noir, la Gold Wing Tour DCT est vendue au prix promotionnel de 36 850 francs (39 400 fr. prix conseillé).


 

La boîte DCT qui change tout

C’est sans conteste la nouvelle boîte à double embrayage DCT à 7 rapports qui transforme radicalement le comportement cette Gold Wing. La moto grand tourisme de référence a ajouté à son pedigree efficacité et dynamisme. Le moteur 6 cylindres à plat ne développe que 126 ch, mais un couple de 170 Nm à 4500 t/min lui garantit des reprises étonnantes pour une moto de 383 kg dans cette version DCT/Airbag. En mode Sport, la «Gold» rugit méchamment et demande à être apprivoisée. Dans les épingles serrées des petits cols de montagne, elle exige un certain doigté, tant ses réactions sont déroutantes. La boîte DCT, même si elle n’a pas encore convaincu tous les fans de deux-roues, est sans conteste un plus; elle a vraiment transformé la Gold Wing Tour 2018. JJR

 

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00