La Liberté

Certains fauves migrent aussi…

Certains fauves migrent aussi… © Mc Freddy
Certains fauves migrent aussi… © Mc Freddy
Certains fauves migrent aussi… © Mc Freddy
Certains fauves migrent aussi… © Mc Freddy
Certains fauves migrent aussi… © Mc Freddy
Certains fauves migrent aussi… © Mc Freddy
Certains fauves migrent aussi… © Mc Freddy
Certains fauves migrent aussi… © Mc Freddy
Certains fauves migrent aussi… © Mc Freddy
Certains fauves migrent aussi… © Mc Freddy
21.08.2018

Les fauves de René Strickler, bien connu dans la Broye, quittent Soleure pour le Jura bernois

TEXTE ET PHOTOS MCFREDDY


Ici c’était comme ça » Lions et pumas ont échappé à l’euthanasie. Mais à Subingen (SO), leur parc doit être libéré, raconte René Strickler, l’homme qui parle à l’oreille de ses fauves. Encore quelques jours et tout doit disparaître! Les cinq derniers tigres attendent leur déplacement à Crémines (BE). C’est là, au Sikypark, que l’avenir les attend.
Depuis 2004, le passionné bien connu dans la Broye (lire ci-dessous) louait un terrain dans la zone industrielle soleuroise et y partageait sa sensibilité avec les visiteurs. Reste qu’en 2008, la société immobilière propriétaire du site dénonce le bail. Tout ce petit monde doit chercher une autre solution. Pendant près de dix ans, René Strickler va multiplier les recherches et les démarches pour dénicher un nouvel endroit, et trouver de l’argent, beaucoup d’argent! Un jour, l’espoir renaît sous la forme d’un investisseur, mais les fonds ne viendront pas.
Dans ce qu’il reste du parc, les tigres, en bonne santé, sont vieillissants. La nature y reprend ses droits dans les secteurs délaissés: ce sera bientôt la savane! Déjà, les bulldozers, bien que discrets, démontent et trient les matériaux tout en évitant de stresser les derniers animaux. L

L J’y pensais souvent et pourtant il y a onze ans que je n’étais pas revenu à Subingen. En 2007, un projet de parc ­d’attractions, Jungle World, avait fait parler de lui à Dompierre. René Strickler, rencontré cette année-là, n’a pas vraiment changé: les cheveux sont ­légèrement plus blancs, la moustache toujours ­présente, accompagnée d’une barbe grisonnante de huit jours. C’est qu’il en a vu, le bonhomme! Vivre sa passion, c’est bien. Avec de l’argent, c’est mieux.

 


PHOTOS laliberte.ch/photos

 

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00