La Liberté

«Aux Philippines, je ne cuisinais pas»

Pepe Dayaw vit aujourd’hui à Berlin, où il partage sa passion des restes avec le collectif Nowhere Kitchen. © Ilya Noe
Pepe Dayaw vit aujourd’hui à Berlin, où il partage sa passion des restes avec le collectif Nowhere Kitchen. © Ilya Noe
14.11.2017

L’artiste Pepe Dayaw vient présenter, à Vevey, le temps d’un repas, son concept de «cuisine de restes»

Le Musée d’histoire naturelle de Berne associe l’art à la science pour explorer la fin du monde

Aude-May Lepasteur

Foodculture Days  »   De jeudi à dimanche, Vevey se met à l’heure de la tambouille, de la cuisine, de la gastronomie. Mais aussi à celle du théâtre, de la musique, de la performance. La ville du bord du lac accueille en effet les Foodculture Days, nouveau festival mixant art, culture et alimentation, le tout saupoudré d’un zeste de folie. C’est dans ce cadre que l’artiste philippin Pepe Dayaw organisera, avec le collectif Nowhere Kitchen, un «repas de restes». Interview.

Quand et pourquoi avez-vous commencé à cuisiner des restes?

Pepe Dayaw: J’ai commencé à aller cuisiner chez les gens, en utilisant les restes que je trouvais dans leur cuisine, à Madrid, en 2011. Pour moi, c’était un moyen amusant de découvrir ce que les habitants pensaient de la crise économique, comment ils la

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00