La Liberté

Le safran, une culture du goût

Didier de Courten, devant le château d’Anchettes à Venthône, là où Bernard de Preux a réhabilité la culture du safran. © Dominique Derisbourg
Didier de Courten, devant le château d’Anchettes à Venthône, là où Bernard de Preux a réhabilité la culture du safran. © Dominique Derisbourg
Le safran, une culture du goût
Le safran, une culture du goût
18.08.2018

Les pistils colorés du Crocus sativus envoûtent les palais et ensorcellent ceux qui les cultivent

France Massy

Le goût d’un pays (5/5) » Cette semaine, des professionnels de l’alimentation racontent un produit qui met l’eau à la bouche. Aujourd’hui, dernier épisode en Valais avec le chef Didier de Courten.

Les gourmets savent que le chef du Terminus à Sierre aime marier les produits du terroir à nombre de ses créations culinaires. «D’abord parce que ces produits sont bons et ensuite, parce que c’est une manière de rendre hommage aux producteurs», explique Didier de Courten. Pour le safran, c’est encore autre chose; une relation particulière le lie à l’or rouge.

«Lorsque j’ai fait mon apprentissage, seul le chef avait le droit d’utiliser le safran. J’ai alors compris que c’était une épice à part. Mais je l’ai vraiment découverte chez Bernard Ravet à Echallens. Il faut une cer

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00