La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les potagers surélevés, ou comment jardiner sans maux de dos

Les potagers surélevés offrent une position de travail ergonomique, limitent les ravageurs et permettent de bénéficier de récoltes plus précoces

Moins de ravageurs, un travail plus ergonomique: les potagers surélevés ne manquent pas d'avantages. © Jean-Luc Pasquier
Moins de ravageurs, un travail plus ergonomique: les potagers surélevés ne manquent pas d'avantages. © Jean-Luc Pasquier
Publié le 12.05.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Jardinage » Au moment pile où il vit le goupil, Alphonse croisa le regard de mère renard. Elle montait la garde, peinarde, pendant que sa crapule de renardeau piquait le dernier bout de lard. Le stock de viande fumée disparaissait à vitesse grand V et Alphonse pressentait que ce n’était pas l’œuvre d’un seul animal, mais bien d’un troupeau de vilains carnassiers. En attendant, ça lui brisait les noix. Pragmatique, il prit les devants pour assurer ses arrières. Afin de combler ses besoins protéinés, il construisit un poulailler et y logea quelques gallinacées. Jour après jour, il les choya et leur soutira deux ou trois œufs par semaine. Les lapins, pareil: Alphonse s’initia à la cuniculture et à l’art de la sauce à la moutarde. Bois frais, clapier tout propret, câlin tout plein, et puis miam.

Occupé à

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11