La Liberté

Gloire aux pivoines

Il existe une belle variété de coloris. © Jean-Luc Pasquier
Il existe une belle variété de coloris. © Jean-Luc Pasquier
Il existe une belle variété de coloris. © Jean-Luc Pasquier
Il existe une belle variété de coloris. © Jean-Luc Pasquier
Il existe une belle variété de coloris. © Jean-Luc Pasquier
Il existe une belle variété de coloris. © Jean-Luc Pasquier
02.05.2019

Elle est si romantique, avec sa belle corolle. Résistante et généreuse, Paeonia fait le bonheur des jardiniers depuis 2000 ans déjà

Jean-Luc Pasquier

Jardinage » Féru de musique, Antoine adore l’art lyrique. Il affectionne plus particulièrement les chanteuses d’opéra et la puissance de leur organe. Il est fasciné par les envolées des cantatrices et leur capacité à maîtriser leur visage malgré les contraintes surhumaines qu’elles imposent à leur voix. Et par-dessus tout, il se passionne pour Cunégonde, son artiste préférée. En secret, il rêve d’une bluette avec cette championne de la luette. Je te plumerai la tête. Pardon, passons. Aujourd’hui, il veut tenter sa chance. A l’issue du récital, il contourne la scène et les cerbères écervelés de la sécurité, puis s’approche de la diva. Tremblant comme une feuille au vent, Antoine se décide à lui exprimer son admiration. Fébrile, sa voix tressaille subitement entre deux octaves et aboie un puissant «Je vous aime» avec toute la grâce d’une otarie prépubère.

Charmée par les mots touchants de cet adolescent mutant, Cunégonde se retourne. Elle observe le bel Antoine et l’invite d’un sourire à la suivre dans sa loge. Antoine voulait faire le paon, il s’est vautré. Alors, il se reprend et tente de récupérer sa dignité. La porte claque. Etourdis, ils se retrouvent tous deux dans l’intimité de la petite pièce. A la lueur vacillante d’une bougie, Antoine risque un outrage aux bonnes mœurs en acceptant de dégrafer l’opulent corsage de son idole. Peu sage, il découvre avec délectation d’où provient l’amplitude de sa voix favorite. La prima donna perçoit son émoi et rougit. Au même moment, Antoine blêmit et s’enfuit à toutes jambes. Celles de Cunégonde sont immondes…

Les fleurs simples dévoilent un magnifique coeur d’or

Offertes par brassées, elles faisaient rougir les demoiselles émues par tant d’attention. Les amants avaient le geste élégant et ne s’y trompaient pas. Rien de mieux que des pivoines pour exprimer ses émotions les plus folles, tant elles plaisent par la diversité de leurs formes et la dimension de leurs corolles. Réputées pour leurs propriétés médicinales depuis au moins 2000 ans, elles étaient au sommet de leur gloire au XIXe siècle.

Un peu perdues dans les jardins des grands-mamans où elles leur ont survécu, les pivoines reviennent en force par leur beauté intemporelle. Depuis toujours, ces plantes vivaces incarnent le charme et la grâce tout en étant dotées de superpouvoirs. Résistantes, florifères et souvent parfumées, les pivoines peuvent vivre plus d’un siècle et devenir d’imposantes structures fleuries. Mais elles tirent toutes ces facultés de leurs puissantes racines tubéreuses: les jambes immondes de Cunégonde. En effet, après leur floraison et au début de la belle saison, elles emmagasinent de l’énergie dans ces vilains organes de réserve souterrains qui ressemblent plus à des jambonneaux qu’à des cuisses de nymphes…

Vivaces ou arbustives

Selon les espèces, elles sont originaires du pourtour méditerranéen, d’Amérique du Nord, d’Asie centrale ou d’Extrême-Orient. Les pivoines, ou Paeonia en dialecte botanique, tirent leur nom du grec «Paeon», le dieu ancien de la médecine. On distingue deux grandes catégories de pivoines: les herbacées et les arbustives. Alors que les premières disparaissent durant l’hiver, les secondes se dénudent de leurs feuilles tout en conservant leur squelette semi-ligneux. Ainsi, les pivoines arbustives apportent de la structure aux massifs en hiver tout en redoutant le poids de la neige. Alors pensez à les tuteurer fermement. Au printemps, cela les aidera aussi à tenir le poids de leurs fleurs gorgées d’eau pouvant atteindre 15 à 20, voire 25 cm de diamètre pour certaines variétés.
Depuis un demi-siècle, il existe aussi des hybrides issus de croisements entre des pivoines herbacées et des pivoines arbustives. Ceux-ci sont le fruit du travail d’un pépiniériste japonais, Toichi Itoh, qui a œuvré toute sa vie à cette réussite auparavant qualifiée d’impossible. Ces hybrides Itoh présentent un superbe feuillage, un port compact parfait pour les petits jardins et surtout des fleurs envoûtantes de grandes dimensions.

Simple, semi-double, double

Il ne s’agit pas ici de quines au loto, mais bien des aspects morphologiques des inflorescences des pivoines. Les fleurs sont même un casse-tête pour les botanistes car elles disposent d’un nombre très variable de pétales, sans parler des sépales et des pistils. De ce fait, beaucoup d’espèces sont difficiles à identifier du premier coup. Offrons un cachet d’aspirine à ces pauvres diables et passons aux pivoines des jardins voulez-vous.

Les fleurs simples dévoilent un magnifique cœur d’or serti de 5 à 13 pétales. Les semi-doubles cachent partiellement ce joli cœur derrière de très nombreux pétales, quant aux doubles et très doubles, elles ont tellement de pétales que vous pouvez kidnapper un botaniste pour vous aider à compter. En clair, les très doubles ressemblent à des bouboules comparables aux rosiers anglais. Pas étonnant qu’elles portent aussi le nom de rose de la Pentecôte ou d’herbe Sainte-Rose.

Profitez des fleurs

En choisissant consciemment les espèces et variétés dans ce but, sachez que vous pourrez composer des massifs dont la période de floraison s’étendra d’avril à mi-juin. Ensuite, plantez en septembre ou tôt au printemps dans un sol drainant, profond, riche et plutôt humifère, sans calcaire, à la mi-ombre ou protégé du soleil brûlant. Plantez à 2-3 cm de profond, pas plus, sinon elles boudent. Comprenez qu’elles ne fleuriront pas durant des années, pareil si vous les avez dérangées ou déplantées.

Les hybrides greffés font exception et doivent être plantés à 10-15 cm sous terre afin que la variété s’affranchisse de son porte-greffe et puisse exprimer toute sa vigueur. Apportez du compost bien décomposé ou un engrais complet au printemps, arrosez par temps chaud et gardez le sol propre en sarclant superficiellement. Dernière astuce: les pivoines détestent l’eau stagnante ou la sécheresse printanière. Alors imaginez l’effet sur les jambonneaux de Cunégonde…


Sélections

Référence européenne

Pépiniériste dans la Drôme, Jean-Luc Rivière est une référence européenne en matière de pivoines et expose régulièrement ses splendeurs dans les marchés aux plantes, notamment en Suisse romande comme à Jardins en fête du 10 au 12 mai 2019 à Coppet. Ce guide est superbement illustré et contient l’essentiel pour réussir ses pivoines.


F J.-L. Rivière, P-Y. Nédélec, Pivoines, le grand guide
des amateurs, Ed. Marabout, 194 pp.

Tout sur ces belles

Destiné à satisfaire la soif de connaissances des amateurs de cette plante fascinante, ce livre est un délice à feuilleter tant les photos prennent la vedette aux textes très complets. Un voyage enchanteur dans la culture, l’histoire et le monde des pivoines qui risque de vous rendre accro.


F Sadrin, J. Joly, Pivoines, histoire, botanique & culture,
Ed. Ulmer, 312 pp.


Repères

Adresses utiles

» Collection de pivoines: Château de Vullierens, 1115 Vullierens-sur-Morges, www.chateauvullierens.ch
» Collection et fournisseur de pivoines arbustives: Alain et Gisèle Tschanz SA, 1123 Aclens, www.rosiers.ch
» Fournisseur labellisé Bio de pivoines herbacées, botaniques et hybrides Itoh: Pépinière Le Biolley, Sophie Gay Völlmy, route de Rategnau 20, 1041 Poliez-Pittet, www.le-biolley.ch
» Fournisseur labellisé Bio de vivaces d’accompagnement: lautrejardin, Xavier Allemann, chemin du Pontet 5, 1721 Cormérod, www.lautrejardin.ch


Jardins en fête

Les fournisseurs ci-dessus seront présents à la manifestation Jardins en Fête du 10 au 12 mai 2019 dans le parc du château de Coppet.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00