La Liberté

Un ange suisse et burundais

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Angélique Ndarugendamwo habite en colocation depuis un an avec son compagnon, un couple d’amis et un copain. Un mode de vie qu’elle aimerait prolonger lorsqu’elle aura des enfants. © Charly Rappo
Angélique Ndarugendamwo habite en colocation depuis un an avec son compagnon, un couple d’amis et un copain. Un mode de vie qu’elle aimerait prolonger lorsqu’elle aura des enfants. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
02.05.2021

Future gynécologue, Angélique Ndarugendamwo a créé une association pour aider son pays d’origine

Stéphanie Schroeter

Givisiez » Elle a dû l’entendre souvent, la remarque sur son prénom. Forcément, quand on s’appelle Angélique! Cette Angélique-là, ma foi, porte bien son prénom. Un ange de douceur, de charme et de gaieté. Avec un je-ne-sais-quoi de bonheur dans les yeux. Alors elle pourrait être énervante, avec ses deux petites ailes étincelantes dans le dos. Mais non, bien au contraire! Angélique Ndarugendamwo c’est aussi et surtout la garantie de faire un joli voyage, dans son pays d’origine, le Burundi. Celui de son papa. Un pays qu’elle connaît peu mais pour lequel elle se démène. La jeune femme âgée de 33 ans, médecin, future gynécologue, a créé une association d’entraide avec sa famille. Egalement basketteuse, elle aime le contact, à tel point qu’elle habite en colocation avec son compagnon et troi

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00