La Liberté

Draguer un papa, un acte militant

28.08.2017

Diversité »   Le monde des jeux vidéo, et plus encore le monde des joueurs de jeux vidéo, n’est pas connu pour son ouverture d’esprit. Les remarques sexistes, homophobes ou racistes sont fréquentes sur les forums spécialisés. Le récent succès du simulateur de drague Dream Daddy – qui s’est hissé en tête sur la plateforme de téléchargement Steam – a donc tout pour étonner. Sorti à la fin juillet sur ordinateur, ce jeu permet d’incarner un veuf, père d’une jeune fille de dix-huit ans, qui cherche l’âme sœur en la personne… d’autres pères.

Hormis cette dimension homosexuelle, et la représentation de personnes d’ethnies ­diverses, le jeu n’a rien de révolutionnaire. On crée son personnage, puis on évolue dans une histoire toute simple, du pre

La lecture de cet article requiert un accès numérique

Lire cet article

et accéder à l'ensemble du site de La Liberté :

CHF 2.70

Valable 24 heures pour l'ePaper,
tous les articles,
les archives depuis 2006

Je suis déjà abonné à La Liberté en version numérique

Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté

Accéder en tout temps à nos contenus numérique grâce aux abonnements Premium (papier + numérique) et Numériques

Premium
Découverte dès
Fr. 19.00/mois
Numérique
Découverte dès
Fr. 13.00/mois
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00