La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une start-up à la vie trépidante

portrait • A Londres, puis à Las Vegas et peut-être bientôt à San Francisco, un Fribourgeois participe à l’élaboration d’un réseau social lancé par une jeune entreprise.

Dans l’attente d’un visa de travail pour les Etats-Unis, Léo Galley a récemment retrouvé sa ville natale. © Alain Wicht/La Liberté
Dans l’attente d’un visa de travail pour les Etats-Unis, Léo Galley a récemment retrouvé sa ville natale. © Alain Wicht/La Liberté

Vincent Bürgy

Publié le 04.08.2014

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Tout plaquer et s’en aller à l’autre bout du globe. Cette expérience cathartique fait de longue date office de fantasme, mais les audacieux prêts à sauter le pas sont une denrée rare. Léo Galley est l’un d’eux. Agé de 23 ans, le Fribourgeois a tout lâché en septembre 2012 pour s’en aller à Londres, puis un an plus tard pour rejoindre Las Vegas. «Lors de ma scolarité à l’eikonEMF, l’école fribourgeoise de multimédia, j’ai pu constater qu’il y avait peu d’entreprises en Suisse susceptibles de répondre à mes attentes», relate-t-il.

Dans la capitale anglaise, cet expert en conception d’interfaces de sites internet débarque au sein de Mitoo, une jeune entreprise développant un réseau social destiné aux équipes de sports amateurs, toutes disciplines confondues

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11