La Liberté

Bo Burnham: Inside, piégé en 2020

Bo Burnham: Inside est écrit, réalisé, filmé, monté par et mettant en vedette Robert Pickering Burnham. © Netflix
Bo Burnham: Inside est écrit, réalisé, filmé, monté par et mettant en vedette Robert Pickering Burnham. © Netflix
Partager cet article sur:
11.07.2021

L’article en ligne – Film » Bo Burnham : Inside est le nouveau spectacle de Robert Pickering Burnham, plus connu sous le nom de Bo Burnham, et est disponible sur Netflix.

Leonardo Mariaca

Le 30 mai 2021, Robert Pickering Burnham, plus connu sous son nom de scène « Bo Burnham », partage son nouveau spectacle sur la plateforme Netflix. Le lendemain, le célèbre journal the Guardian accorde la prestigieuse note de cinq étoiles sur cinq et titre en toutes lettres : Bo Burnham: Inside review – this is a claustrophobic masterpiece, soit « Bo Burhnam : Inside critique- c’est un chef d’œuvre clautrophobique ». Les critiques sont unanimes : avec un score de 97% sur Rotten Tomatoes, et de 8.9 sur 10 sur IMDb, le spectacle du jeune comédien américain semble dégager quelque chose de spécial qui a su retenir l’attention des spectateurs. Et pour cause, autant sur son fond que sur sa forme,  Bo Burnham: Inside est une anomalie. Loin des carcans classiques des spectacles de stand-up traditionnels, Robert Pickering Burnham a toujours mis la performance au cœur de ses créations : l’art de performer, de jouer avec les attentes du public, l’art de faire rire par le surréalisme, le tout enrobé dans un cynisme très doux, jamais cruel.

Le succès rend malade

Son précédent spectacle, Make Happy, sorti en 2016 sur Netflix, abordait déjà la question de sa santé mentale, qu’il soignait en s’aidant de la comédie. Déjà, alors, le comédien reconnaissait que cette solution n’était pas viable sur le long terme, puisqu’il n’est pas possible de guérir de sa dépression en la capitalisant. En 2016, Robert Pickering Burnham commence à avoir de sévères crises de panique en plein spectacle. Il a alors 25 ans, et décide de se retirer de la scène pour se concentrer sur l’écriture et la réalisation, afin de se préserver mentalement. En 2018, il réalise le film Eighth Grade, qui remporte 14 prix différents, dont notamment le New York Film Critics Circle Award pour le meilleur premier film et le Writers Guild of America Award pour le meilleur scénario original. Après ce succès, il envisage de retourner sur scène, mais c’est alors que la pandémie de Covid-19 frappe le monde, l’obligeant, comme tant d’autres, à s’enfermer chez lui. C’est dans ce contexte que lui vient l’idée de réaliser un spectacle entier depuis l’intérieur de sa chambre. Armé de sa caméra, de son téléphone, de quelques lumières et d’un projecteur, il s’attaque seul à son prochain projet : Bo Burnham: Inside.

Une ode à la créativité

Bo Burnham: Inside est écrit, réalisé, filmé, monté par et mettant en vedette Robert Pickering Burnham. Agissant seul, le voilà qui s’empare d’une caméra et se met à créer : il chante, réalise de véritables clips musicaux, parodies et danses. Usant de son sens du cynisme, il sort des titres comme Welcome to the internet, une satire sur l’obsession qu’internet a créé pour l’information rapide ou White Women Instagram, une parodie pleine d’amour ayant pour thématique l’idéalisation du quotidien sur les réseaux sociaux. D’autres chansons sont plus personnelles, évoquant la peur de l’artiste de vieillir ainsi que sa lutte contre sa dépression.

C’est dans cette chambre, en plein confinement, avec ce grand enfant qui s’invente un monde, que nous passons du rire aux larmes et de la surprise à la béatitude devant un tel effort de créativité. Car c’est cette pensée étrange qui reste, à la fin du spectacle, une fois que les lumières se sont éteintes : matériellement, n’importe qui aurait pu réaliser ce que Robert Pickering Burnham a fait. Il n’y a pas d’effets spéciaux, pas d’effets de caméra particulièrement complexes, rien qui n’aurait pu être fait par quelqu’un avec un véritable désir de créer quelque chose. C’est ici que l’on retrouve le message de Robert Pickering Burnham, un message pour le moins artisanal. Il encourage à prendre sa caméra et à filmer, à prendre des photos, à peindre, à sculpter, à faire de l’art. Car c’est ce qui lui donne, à lui, du sens, et c’est cette pensée qu’il veut partager ici. Malgré le confinement, malgré la pandémie, il est encore possible de créer. C’est sur cette note pleine d’espoir qu’il laisse son public, alors que lui-même retourne s’enfermer dans sa chambre.


Titre : Bo Burnham: Inside
Ecrit, réalisé, filmé, monté par et mettant en vedette Bo Burnham, Robert Pickering Burnham de son vrai nom.
Produit par Josh Senior
Durée : 1h27
Date de sortie initiale : 30 mai 2021 sur la plateforme Netflix

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00