La Liberté

Culture en tout genre

Les membres du Collectif féministes Sud Fribourgeoises souhaitent faire évoluer les mentalités sur les stéréotypes de genre. © Héloïse Hess
Les membres du Collectif féministes Sud Fribourgeoises souhaitent faire évoluer les mentalités sur les stéréotypes de genre. © Héloïse Hess
Partager cet article sur:
28.09.2020

Le Collectif féministes Sud Fribourgeoises organise un événement à Bulle sur le thème des stéréotypes de genre dans le domaine culturel

Kaziwa Raim

Evénement » Le 3 octobre prochain, le centre culturel Ebullition, à Bulle, accueille un événement d’un nouveau genre qui rassemble marché, atelier, conférences et performances artistiques. «Le but est de mettre en avant des femmes travaillant dans le domaine de la culture au sens large», annonce Marion Sugnaux, 26 ans, fondatrice du Collectif féministes Sud Fribourgeoises: «Il y aura aussi bien des artistes que des performeuses et créatrices en tous genres.»

Si la soirée sera principalement ponctuée de performances artistiques, la journée promet quant à elle des conférences intéressantes, dont celle menée par Sandy Maillard, 27 ans, assistante en littérature française à l’Université de Neuchâtel. «En tant que femme, c’est beaucoup plus difficile de percer dans la culture car on est souvent déconsidérée par le milieu», affirme-t-elle. L’assistante diplômée donne pour preuve le constat que de fait très peu de noms d’artistes femmes sont passés à la postérité. «Certains chercheurs contemporains vont jusqu’à affirmer que derrière certaines autrices se cachaient en réalité des hommes qui empruntaient la voix féminine pour mieux la parodier, par exemple Louise Labé, une poétesse du XVIe siècle», explique-t-elle. Si la Renaissance peut nous sembler loin, Sandy assure que les stéréotypes de genre persistent aujourd’hui encore dans le monde culturel: «Quand une femme parvient à se faire une place dans le domaine de la culture, on suppose souvent que sa réussite est due à sa beauté ou à des relations sexuelles qu’elle entretiendrait avec ses supérieurs», expose-t-elle. «A contrario, on dira d’un homme qu’il a réussi grâce à ses compétences et à son travail.»

Changer les mentalités

Si le Collectif féministes Sud Fribourgeoises organise cet événement, c’est entre autres pour ouvrir le débat: «Au travers de cette thématique, on souhaite faire évoluer les mentalités sur les stéréotypes de genre», confie Marion. L’événement se déroule en deux temps: la journée donne lieu à un marché artistique où les visiteurs et visiteuses peuvent admirer et acquérir des œuvres d’art réalisées par des femmes artistes, tandis que le soir ouvre la voie à des performances artistiques. «Les gens pourront notamment s’essayer au DJing grâce à un atelier mené par DJ Noria Lilt», s’enthousiasme Marion.

D’autres associations et partenaires participent également à l’événement, dont Mille Sept Sans, une association fribourgeoise qui milite contre le harcèlement de rue, et l’établissement Gare à toi qui assure la restauration tout au long de la journée. Les plus jeunes ne sont par ailleurs pas en reste, puisque l’association Candide promet également une animation. «Le but est de sensibiliser le public contre les stéréotypes de genre. Je crois vraiment à la force de l’éducation: plus on est conscient de nos biais, mieux on saura les déconstruire», conclut Sandy Maillard.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00