La Liberté

Et après l’été, la renaissance de Fribourg

Vision enchanteresse au déclin de l’été: les terrasses de Fribourgse repeuplent. © Elsa Rohrbasser
Vision enchanteresse au déclin de l’été: les terrasses de Fribourgse repeuplent. © Elsa Rohrbasser
02.09.2019

Coup de cœur » Après une pause estivale, la vie reprend – enfin! – du service dans les rues fribourgeoises.

Alors que les vacances scolaires battaient leur plein, que les plages, restaurants et rues du monde entier se remplissaient de touristes au bout du nez rougi par l’excès de soleil, prêts à vendre père et mère pour avoir la place côté hublot dans l’avion, la chambre côté jardin dans l’hôtel et la villa avec piscine à débordement plein sud, la ville de Fribourg s’est retrouvée dépeuplée.

Plus d’étudiants valaisans, tessinois, jurassiens, plus d’enfants, plus de familles, plus rien. Bon… dépeuplée… ou presque, la capitale! Une poignée de vaillants travailleurs, vieillards ou autres malheureux sédentaires arpentaient encore la ville fantôme à la recherche désespérée d’un restaurant ouvert ou d’une terrasse accueillante où boire une petite bière (ou deux, selon le degré de désespoir).

Tant de portes closes! Tant de frustrations! Peut-être aurait-il fallu suivre vos amis et louer une maison à Malaga, ou expérimenter le fameux «choc culturel» tant recherché, en découvrant l’Asie sur les plages bondées de Phuket? «Si si, c’était vraiment des vacances sac à dos. Je me sens bouleversé par ce voyage, je te jure. Je vois le monde différemment maintenant», dit-il, en postant ses abdos sur Instagram ou son nouveau tatouage tribal made in Bali.

Mais nous y voilà enfin. La reprise des écoles sonne le glas de cette sinistre saison estivale: ainsi, ma terrasse préférée a ressorti ses chaises et ses parasols, les multiples kebabs et ma pizzeria favorite ont rouvert aussi, sans parler des bistros sympas où j’ai mes habitudes… tous sont désormais de retour, enfin! Et non pas pour vous jouer un mauvais tour mais plutôt pour vous présenter les nouvelles spécialités de leur carte. Même les universitaires s’apprêtent à sortir la ville de sa torpeur saisonnière d’ici à la rentrée prévue le 16 septembre, promis! (R)Amen, nous voilà sains et saufs!

Ne manquent plus à l’appel désormais que nos bien-aimées salles de concert, dont la réouverture se fait attendre comme la climatisation dans les transports publics. Comme le dit l’adage: la patience est décidément mère de toutes les vertus. Elsa Rohrbasser

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00