La Liberté

Gynophobie : un néologisme, une association, un combat

Le site Ensemble contre la gynophobie regroupe des contenus qui dénoncent les violences envers les femmes.
Le site Ensemble contre la gynophobie regroupe des contenus qui dénoncent les violences envers les femmes.
Partager cet article sur:
23.09.2016

L'article en ligne - engagment · Pour combattre toutes les formes de violences faites aux femmes, la réalisatrice Lisa Azuelos a créé un nouveau mot, une association et une plateforme en ligne.

Sylvie DERVEY

Gynophobie. Si ce mot ne vous est pas familier, c’est normal. Il s’agit d’un néologisme créé par la réalisatrice française Lisa Azuelos. Comme elle l’explique dans plusieurs interviews dont celle ci-dessous, c’est suite au constat qu’il n’existe pas de terme neutre et unique pour caractériser l’ensemble des offenses qui sont faites aux femmes qu’elle a ressenti le besoin de créer un mot qui puisse recouvrir des réalités aussi différentes que se faire traiter de salope dans la rue, les mariages forcées, l’excision, etc.

La réalisatrice de LOL ne s’est pas contentée d’un mot. Elle a également fondé l’association « Ensemble contre la gynophobie » souvent appelée No Gynophobie, dont le but est « de faire émerger le mot gynophobie et de créer un mouvement mondial afin de qualifier et dénoncer tous les actes de gynophobie ». En mars dernier, à l’occasion de la journée de la femme, l’association a mis en ligne la plate-forme artistique Ensemble contre la gynophobie. Son but : lutter contre la gynophobie en faisant notamment appel à l’art. 

Pour fêter son lancement, un concours de court-métrages a été organisé. Pour rappel, Lisa Azuelos avait elle-même réalisé, en 2014, le court-métrage 14 millions de cris pour dénoncer les mariages forcés. Les gagnantes, deux françaises qui ont proposé un film Snapchat qui utilise l’humour et le seconde degré pour dénoncer les stéréotypes envers les femmes, ont reçu leur prix en marge du festival de Cannes.

Une plateforme interactive
La plateforme Ensemble contre la gynophobie se veut interactive. Chacun peut, moyennant la création gratuite d’un compte utilisateur, partager des contenus, que ce soit des vidéos, des photos, des textes, des podcasts ou des liens vers d’autres sites.

Chaque contenu est représenté par une image sur laquelle on peut cliquer pour en savoir davantage. Cela invite à flâner, à se laisser porter de découverte en découverte. Par contre, bien que l’on puisse sélectionner les contenus en fonction de leur format (vidéo, audio, textes, liens), il manque une fonction de recherche spécifique qui permettrait par exemple de faire des recherches par mots-clés.

Quoi qu’il en soit, la plateforme Ensemble contre la gynophobie constitue un véritable réservoir de dénonciations des violences envers les femmes dans toute leur diversité. Au vu du nombre de vidéos, images et autres contenus partagés, on se dit qu’il reste encore du chemin à parcourir pour atteindre l’égalité entre les hommes et les femmes !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00