La Liberté

«Il serait dommage que les cartes postales disparaissent»

David Song © Elodie Fessler
David Song © Elodie Fessler
Sylvie Ivanova © Elodie Fessler
Sylvie Ivanova © Elodie Fessler
Céline Progin © Elodie Fessler
Céline Progin © Elodie Fessler
28.08.2018

DIS-MOI TOUT!

 

David Song

25 ans, étudiant en médecine

«Les cartes postales me rappellent l’enfance et le temps des colonies de vacances où nous rassurions nos parents en écrivant avec une orthographe approximative que tout se passait bien. Nous étions fiers de coller le timbre et de poster notre carte comme un grand. Aujourd’hui, avec les téléphones portables dans les mains d’enfants toujours plus jeunes, je me demande s’ils ont encore ce plaisir-là. Peut-être qu’ils n’en écrivent même plus… Sinon, je remarque que les femmes en envoient plus que les hommes. Contrairement aux hommes, il se peut qu’elles pensent plus à leurs amis ou à leur famille durant leurs vacances. Je trouve aussi qu’un grand nombre des messages écrits sur les cartes postales sont parfois simplement banals. Certaines sont même de mauvais goût ou sont kitsch. Avec une amie, on faisait d’ailleurs exprès de s’envoyer les cartes les plus moches qu’on trouvait à chaque voyage.»


 

Sylvie Ivanova

23 ans, étudiante en psychologie

«Des cartes postales, j’en reçois toute l’année, et pas uniquement pendant la période estivale. Ce sont plutôt des personnes de ma famille qui m’écrivent. Mon père me rappelle aussi d’en envoyer lorsqu’on est en vacances. Je fonctionne au donnant-donnant. C’est-à-dire que je n’en écris qu’aux personnes qui m’en envoient. J’utilise aussi beaucoup l’application mobile de La Poste qui permet d’envoyer gratuitement des cartes postales en utilisant nos propres photos. Cela permet une personnalisation. Les cartes postales «traditionnelles» amènent toutefois plus d’authenticité, car on y voit l’écriture de la personne, et j’aime beaucoup ça. Je ne pense pas que les cartes postales vont disparaître, comme les livres. Les gens apprécient de toucher le papier. Sentir le matériel est important. Le côté le plus ennuyeux, finalement, est de trouver un endroit où acheter le timbre quand je suis en vacances à l’étranger. C’est toujours le parcours du combattant.»


 

Céline Progin

23 ans, étudiante en soins infirmiers

«Envoyer des cartes postales permet aux gens de voyager avec toi, de partager tes expériences et tes découvertes. Cela montre également à la personne qui reçoit la carte que tu as pensé à elle pendant tes vacances, car tu as pris le temps de choisir une carte, d’écrire, d’acheter un timbre et de la poster… Avec des amis, nous nous en envoyons à chaque fois que l’un de nous est à l’étranger. C’est une marque d’amitié. J’ai aussi beaucoup de plaisir à voir certaines cartes m’être adressées, parce qu’actuellement tout se fait par nos téléphones portables. En recevoir une dans sa boîte aux lettres brise la monotonie de ce monde centré sur le numérique. Il faut perpétuer la tradition d’envoyer les cartes postales, car c’est quelque chose qui se perd. Il serait vraiment dommage que cela disparaisse. J’envoie régulièrement des cartes postales et j’en achète même en les gardant pour moi pour les accrocher aux murs de ma chambre!» Texte et photos Elodie Fessler

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00