La Liberté

Instagram pour acheter

Instagram pour acheter
Instagram pour acheter
Partager cet article sur:
25.01.2021

Environ 70% des utilisateurs de l’application y font leur shopping

Margot Knechtle

Réseaux sociaux » Instagram, c’est plus d’un milliard d’utilisateurs actifs en 2020. Lancée en 2010, l’application et ses modalités ont largement eu le temps d’évoluer. Aujourd’hui, si on s’y attarde, on peut remarquer qu’elle s’est transformée en une sorte de plateforme de vente. Tobias Schlager, professeur en marketing de l’Université de Lausanne, explique cette évolution: «Les consommateurs utilisent davantage les réseaux sociaux avec leurs téléphones mobiles, sur des applications. C’est important car ils sont ainsi atteignables partout et à tout moment.» Les utilisateurs passeraient ainsi davantage de temps sur les réseaux sociaux pour y trouver de l’inspiration pour réaliser leur shopping, un phénomène confirmé par le spécialiste: «Environ 70% des utilisateurs sont concernés. Les entreprises en ont rapidement profité pour mettre en avant leurs produits sur l’application.»

A Lausanne, les sœurs Lucie et Garance Benjamin, respectivement 21 et 18 ans, tiennent depuis avril 2020 le compte Instagram @ta.fringale, proposant vêtements de seconde main et créations textiles. L’application semble convaincre les deux étudiantes. «C’est très accessible, la majorité des jeunes y est déjà et n’a pas besoin de télécharger une autre application pour passer commande», se lance Lucie, ajoutant: «En plus de l’aspect écologique des comptes comme le nôtre, il y a beaucoup de soutien, d’échange et de bienveillance entre nous.»

«Partager ma passion»

Manon Main, étudiante du Collège Sainte-Croix de Fribourg, a quant à elle décidé en novembre 2020 de partager ses créations de bijoux sur Instagram via son compte @faitparmain. «J’utilisais le réseau social au quotidien et le public que je voulais atteindre semblait déjà familiarisé avec l’application», confie la créatrice de 17 ans. «Je suivais déjà des comptes de ce type. Je me suis dit que je pouvais moi aussi partager ma passion sur Instagram.»

Si les avantages de l’application semblent évidents, tels que la facilité d’utilisation, la visibilité et l’accessibilité des produits, le professeur Tobias Schlager évoque cependant un inconvénient: «Les consommateurs sont aussi dirigés vers les préférences d’achat de leurs amis, pas seulement les leurs. Sans le savoir, ils n’achètent pas forcément ce qui leur convient, et à long terme, ils risquent de ne pas être satisfaits.»

Selon le spécialiste, l’avenir du réseau social n’est néanmoins pas compromis, le shopping en ligne pouvant même être révolutionné. «Par contre, si le shopping devient trop facile, on risque de trop dépenser», met-il en garde. Et Garance Benjamin de conclure: «Si Instagram devient un site de vente, il s’éloignerait de sa fonction première, celle de partager ses photos personnelles, je trouve que ça serait dommage. Toutefois, il reste idéal pour les jeunes entrepreneurs, et ça c’est chouette.»

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00