La Liberté

«J’ai toujours été fasciné par les sculptures»

Bertrand Godefroy reçoit souvent des compliments de la part de ses professeurs. © Elsa Rohrbasser
Bertrand Godefroy reçoit souvent des compliments de la part de ses professeurs. © Elsa Rohrbasser
10.02.2020

Parle-moi de ton art!

Le Français Bertrand Godefroy, 23 ans, qui a vécu six ans à Fribourg, a rejoint la Florence Academy of Art où il étudie la sculpture.

«J’ai commencé à faire un peu de dessin quand je suis arrivé à Fribourg, en 2010. C’est vite devenu une passion, alors une fois le bac en poche, je suis allé à l’école de dessin Emil Cohl à Lyon. L’enseignement était orienté vers l’illustration, mais depuis le début, ce sont plutôt les arts académiques qui m’intéressent! J’ai quand même terminé mon bachelor de dessinateur praticien, puis je suis parti à la Florence Academy of Art où j’étudie le dessin et la sculpture depuis six mois. C’est l’une des écoles qui forment les meilleurs artistes figuratifs au monde actuellement, elle est très réputée pour la sculpture et hyperconnue sur les réseaux sociaux. C’est d’ailleurs comme ça que je l’ai découverte.

Ici, les professeurs passent énormément de temps avec nous, individuellement. Ils sont célèbres dans leur domaine, alors on a envie d’être les meilleurs! Eirik Arnesen, Mitch Shea et Eudald de Juana sont à la fois mes professeurs et mes inspirations.

J’ai choisi la sculpture car elle m’a toujours fasciné: elle inspire une puissance qui me donne des frissons! Et le fait de créer quelque chose de ses mains, ce moment où je donne vie à mon bout de terre, ça me rend heureux! En plus, j’ai d’excellents retours et pas mal de compliments, c’est vraiment valorisant. Le monde des arts académiques est petit et il est difficile de devenir un grand artiste, mais c’est mon rêve.

J’aimerais rester à Florence pour enseigner ici. L’école engage facilement les bons élèves et elle fournit un studio pour créer. Ou alors je pourrais partir à Paris, travailler dans la mode, pourquoi pas? J’ai toujours été intéressé par la haute couture, et j’aimerais mélanger sculpture et beaux vêtements. J’ai aussi une professeure qui a créé des sculptures pour Star Wars. Travailler pour des studios, ça me plairait bien aussi!» Elsa Rohrbasser

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00