La Liberté

«Je l’avoue, je collectionne… les chapeaux en tout genre!»

Ma collection » Tout au long de l’été, des membres de la Page Jeunes de «La Liberté» se révèlent à travers une collection, parfois farfelue, pour laquelle ils se passionnent.

Un selfie, six chapeaux, et environ 134 photos ratées pour cause de chute de chapeaux! © Joanna Pasquier
Un selfie, six chapeaux, et environ 134 photos ratées pour cause de chute de chapeaux! © Joanna Pasquier

JOANNA PASQUIER

Publié le 09.08.2016

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Avez-vous déjà vu ou entendu parler d’un objet pouvant être de toutes les couleurs, de toutes les formes, symbolisant une religion, un métier, un grade, une mode, une idéologie, une protection ou même une appartenance à un groupe? Eh bien le voilà, le chapeau, sous toutes ses coutures, le compagnon de toute une vie. On porte un petit chapeau blanc relié à chaque extrémité par des ficelles qu’on noue autour de la tête pour ne pas le perdre quand on est bébé ou même enfant. On l’utilisera comme accessoire de mode durant l’adolescence pour donner du style à ses tenues, ou aux mariages pour faire concurrence aux princesses. Il nous protégera du soleil quand ce dernier fera apparaître quelques rides (ou pas); le chapeau est l’un des accessoires les plus plaisants et utiles qu’on puisse trouver sur Terre.

Mais attention avec le chapeau! Comme vous l’aurez sûrement déjà entendu, certaines personnes ont une «tête à chapeau» alors que d’autres ne l’ont pas (ce n’est pas une raison pour faire porter le chapeau à n’importe qui). Malgré cette incommodité, un couvre-chef peut être rigolo, toujours aussi protecteur, et surtout chaleureux.

Personnellement, j’ai toujours porté des chapeaux, depuis bébé jusqu’au haut de mes 21 ans. Les chapeaux protecteurs blancs, des chapeaux melons orange, bleus ou gris, des grands chapeaux noirs pour l’hiver ou pour l’été – qui ressemblent alors aux chapeaux des stars hollywoodiennes qui ne veulent pas être reconnues (je l’avoue, ça fait parfois du bien de se prendre pour une star!). J’agrandis ma collection petit à petit, parce que certains beaux chapeaux ont malheureusement un prix. Mon plus grand bien, en parfaite sécurité sur mon armoire, est une valise à chapeaux. Souvenez-vous des vieux films où la grande dame avec sa somptueuse robe partait en voyage dans sa calèche: dans ses affaires se trouvait une valise de forme circulaire, la fameuse valise à chapeaux! C’est peut-être démodé, voire ringard, mais c’est un accessoire indispensable pour transporter ses chapeaux sans les abîmer. En plus, les chapeaux aiment les voyages, même seuls dans le vent, échappant à leur propriétaire. Alors je profite de les porter été comme hiver, en Suisse ou ailleurs, parce qu’un chapeau se porte à n’importe quel âge et n’importe quand!

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00