La Liberté

«Je suis fière d’être bénévole au Paléo»

Page Jeunes - Parle-moi de ton taf • Salomé Bussien, 25 ans, est coordinatrice bénévole des réseaux sociaux du Paléo Festival, durant la semaine de la manifestation, depuis trois ans. Un rêve devenu réalité grâce à son travail de bachelor.

Salomé Bussien en pleine action au Paléo. © Elvire Küenzi
Salomé Bussien en pleine action au Paléo. © Elvire Küenzi

Elvire Küenzi

Publié le 30.05.2014

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

«Dans le cadre de mon bachelor en tourisme, j’ai eu la chance de pouvoir effectuer mon stage au sein du Paléo Festival. Mon travail de bachelor portait sur la webcommunication du festival, la comparant avec dix-sept autres festivals de Suisse et du monde entier. Le responsable web, qui était mon expert, m’a donné l’occasion de mettre en pratique mes suggestions. Grâce à ça, je coordonne depuis trois ans les réseaux sociaux pendant le festival et chronique des concerts pour le blog.

Mon rôle est d’animer les différentes pages officielles du Paléo en y publiant des informations, des photos mais également de promouvoir les différents contenus créés par toute l’équipe du blog. Le but est de partager un peu de Paléo avec les festivaliers ou avec ceux qui ne peuvent pas assister à l’édition en cours. Chaque jour, je commence par consulter les commentaires laissés sur notre page Facebook par les fans, les tweets et les autres contenus publiés et réponds aux personnes qui demandent des informations.

Une fois que les photographes nous ont amené les photos de concerts et d’ambiance de la veille, j’effectue une sélection et les publie sur Facebook. Nous avons ensuite une séance de rédaction pendant laquelle nous définissons les différentes publications du blog. Puis, j’ai généralement un peu de temps avant que le festival ne commence pour faire un minireportage photo dans les coulisses que je partage ensuite sur les réseaux. Au fur et à mesure, je planifie les publications pour la soirée: vidéos terminées, annonce des concerts à visualiser en streaming. Finalement, je mets un pied dans le festival afin de pouvoir retranscrire l’ambiance de la soirée.

Mes collègues et moi glanons des citations d’artistes, bons mots entendus dans la foule, des commentaires sur les concerts que nous voyons. Vient ensuite l’heure d’assister au concert que je chronique. Ma journée se termine vers 1 h-2 h du matin quand j’ai fini de programmer les publications pour le lendemain matin. C’est une chance énorme de pouvoir travailler pour l’un des plus grands festivals suisses. J’ai fait mes études en tourisme dans le but de travailler un jour pour un événement aussi important que le Paléo et suis assez fière de mon poste de bénévole. J’adorerais faire cela toute l’année.»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • «L’informatique au collège? Une évolution logique»

    MAXIME PERRIARD 20 ANS, COLLEGIEN «L’utilisation d’ordinateurs et de tablettes au collège est pour moi une évolution logique. J’ai commencé à utiliser un...
  • Plus fort que Neil Armstrong !

    L’article en ligne – Critique série » Dans le pharaonique catalogue de Netflix, il est possible de trébucher sur d’authentiques petites perles. Le nouvel...
  • Pour s’habiller d’unique

    Dans le projet On se parle, upcycling, broderie, couture ou encore crochet et peinture s’associent pour créer des pièces originales et durables
  • Le match au bout du sifflet

    Parle-moi de ton taf!Le Romontois Antoine Jaquet, 21 ans, officie régulièrement en tant qu’arbitre de football. Un rôle qui le passionne.«Après avoir vécu le...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00