La Liberté

Jon Snow meurt à la saison 5!

Frais ou antiques, les spoils restent douloureux © . Maximilian Richon
Frais ou antiques, les spoils restent douloureux © . Maximilian Richon
01.04.2016

Fléau sur internet comme dans les bistrots, les spoilers sont devenus impossibles à éviter. Et parallèlement à la démocratisation de ce phénomène, ses propagateurs deviennent traqués comme des pestiférés, punis pour entretenir cette tradition honnie.

Maximilian Richon ET lOUIS roSSIER

Originaire de l’anglais «to spoil», littéralement «gâcher», un spoiler est l’irruption inopinée d’un événement clé d’une intrigue qu’on aurait préféré ne pas connaître. Vous savez, cet «ami» ennuyant qui s’amuse à révéler la mort d’un personnage central de «Game of Thrones» le soir de la sortie de l’épisode? Eh bien il vient de lâcher un spoiler. Et cette manie se répand avec la multiplication des séries à rebondissements inattendus, excitant la malveillance de certains. Mais, en même temps, quoi de plus amusant d’apprendre à ceux qui ne l’ont pas encore vu que le Titanic coule à la fin du film?

C’est vrai, si vos amis tardent à rattraper votre avance dans une série, vous brûlez certainement de leur révéler tout ce qui va se passer. Quelle jouissance de détenir ce pouvoir sur eux! C’est alors que plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez par exemple les obliger à accomplir foule de corvées en échange d’un silence narquois. Il est aussi possible de simplement tout balancer sans aucun scrupule, juste pour le plaisir d’observer leur regard dépité se baisser dans un sentiment d’impuissance, et que sous le flot de leurs jurons vous explosiez dans un rire machiavélique. Enfin, l’attitude la plus perverse est sans doute de profiter de la publicité des réseaux sociaux pour propager la nouvelle à un maximum de personnes, savourant secrètement leur désarroi.

De «Game of Thrones» à «The Walking Dead» en passant par «How I Met»: les séries sont évidemment la cible privilégiée des adeptes de cette pratique, à cause de leurs «cliffhanger» abasourdissants (terme désignant les fins d’épisode écrites de manière à créer une forte attente auprès des spectateurs, ndlr). Mais les films ne sont pas en reste, a fortiori ceux se terminant par un «twist» inattendu, comme «The Usual Suspects» ou «Fight Club». En dévoilant la conclusion de l’œuvre, on sabote malicieusement une grande partie de son intérêt. Honnêtement, auriez-vous regardé «Le Sixième Sens» si vous aviez su dès le début que Bruce Willis était mort? Oups.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00