La Liberté

Jouer collectif, par amour de la musique

Pour le collectif Copains, c’est «notre diversité musicale qui fait notre force». © Ivan Couso A.
Pour le collectif Copains, c’est «notre diversité musicale qui fait notre force». © Ivan Couso A.
Partager cet article sur:
Publié le 22.11.2021

Coup de cœur! » Composé de Jerome Jr. Handunge et Matteo Imbriani, le collectif Copains met un pied sur la scène électronique fribourgeoise.

A l’origine du collectif, deux amis pour qui la musique a toujours occupé une place de choix dans le quotidien: Jerome Jr. Handunge, 25 ans, est danseur depuis plus de 12 ans, et Matteo Imbriani, 23 ans, est un ancien guitariste et batteur. «Notre bagage a influencé notre relation à la musique», explique Jerome. Mais avant la musique, c’est leur choix d’études qui les rassemble puisque c’est au cours de leur première année de bachelor en psychologie à Fribourg que les deux jeunes hommes se rencontrent.

C’est l’ennui du confinement qui poussera ces deux inséparables à se mettre aux platines, en s’exerçant notamment avec les DJ Goton le Cool et Kay Jin: «On a commencé à mixer sans l’intention de faire quelque chose de sérieux», confie Jerome. Mais plusieurs invitations à se produire, à LAPART ou encore au Cyclo, persuadent les deux amis de concrétiser leur projet. Le collectif Copains voit ainsi le jour: «Quand nous avons décidé de mixer pour des soirées et que nous cherchions notre nom, ma copine nous a dit que «Copains» nous représentait parfaitement. Ça nous a parlé, parce que ce collectif c’est Matteo et moi, mais aussi nos potes qui nous entourent.» Soutenus par leur amie Charlottte Cotting, qui s’occupe de leur communication et de leurs réseaux, Jerome et Matteo s’accompagnent essentiellement de leurs proches, qui les encouragent dans ce projet. «Copains, ce sont des potes qui mixent pour des potes. On est là pour s’amuser et pour que les autres s’amusent», assure Jerome.

Les deux amis aux influences diverses et variées, du hip-hop au jazz en passant par le rock ou encore le rap, trouvent un terrain d’entente sur la musique électronique: «Je pense que le metal, le rock et le jazz ont forgé mon intérêt pour la musique», explique Matteo. «Mais les soirées Point76 (un collectif de musique électronique fribourgeois, ndlr) ont été mes premières expériences avec la musique électronique. J’ai commencé à m’intéresser à ce qui se faisait dans cet univers, jusqu’au jour où on a commencé à mixer», ajoute le jeune homme.

Jerome et Matteo ont pour but de lancer leurs premiers événements en 2022 et, pourquoi pas, se lancer dans la composition. Elsa Rohrbasser

Instagram: @copains___

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00