La Liberté

L’auto-stop: un geste vers les autres

Pour Daniel Slodowicz et ses amis, l’auto-stop est avant tout une belle occasion de faire des rencontres. © Valérie Vuille
Pour Daniel Slodowicz et ses amis, l’auto-stop est avant tout une belle occasion de faire des rencontres. © Valérie Vuille
17.04.2015

Page Jeunes - Coup de cœur • De jeunes Fribourgeois ont décidé de promouvoir l’auto-stop en créant une association.

Valérie Vuille

«On a souvent une mauvaise image de l’auto-stop. Tout le monde pense que c’est dangereux, le conducteur comme l’auto-stoppeur. Mais ce n’est pas le cas», affirme Daniel Slodowicz, 26 ans, président et créateur de l’association Autostopverein Schweiz. «Au contraire, c’est une occasion de faire de belles rencontres.» C’est cette nouvelle image de l’auto-stop comme une démarche d’ouverture aux autres que ce jeune homme veut promouvoir grâce à son association.

Autostopverein est née en décembre 2014. «J’ai d’abord organisé un championnat suisse d’auto-stop en avril 2014, explique le président. Ça m’a permis de rencontrer des personnes motivées, qui m’ont ensuite aidé à mettre en place l’association.» Aujourd’hui, le projet se construit pas à pas grâce à un petit groupe de jeunes. «Nous devons tout faire nous-mêmes. J’ai appris à faire un site internet, des affiches et aussi à organiser des événements. Ça demande beaucoup de travail, mais ça en vaut la peine», précise Daniel.

Afin de concrétiser leurs desseins, ces jeunes Fribourgeois comptent organiser des événements. «Nous avons deux activités prévues. Un homme qui a voyagé durant 6 ans autour du monde en auto-stop viendra présenter son périple. Sinon, pour l’instant, nous nous concentrons sur l’organisation de la deuxième édition du championnat suisse d’auto-stop.» Du 25 au 26 avril 2015, les participants seront en effet invités à voyager à travers la Suisse, en parcourant la distance qui les sépare d’un point de départ encore inconnu à Fribourg. Le plus rapide gagnera, mais il ne s’agit pas seulement d’un championnat réservé aux auto-stoppeurs expérimentés. «Tout le monde peut y participer, insiste Daniel Slodowicz. Cela peut être l’occasion de faire une première expérience en étant accompagné.»

Si le championnat peut permettre à certaines personnes de découvrir ce moyen de transport, il est également organisé dans une optique humanitaire. L’association a effectivement mis en place un partenariat avec le projet «Viva con Agua» en Allemagne, visant à fournir de l’eau potable à tous. «Les participants doivent trouver des sponsors qui s’engagent à reverser de l’argent à chaque kilomètre parcouru», explique le président. Avec ce championnat, il remplit ainsi les objectifs de son association: promouvoir l’auto-stop, faire des rencontres et surtout favoriser un esprit d’ouverture.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00