La Liberté

L’écologie en vadrouille

Les ateliers se veulent interactifs, en faisant participer les élèves. © DR
Les ateliers se veulent interactifs, en faisant participer les élèves. © DR
11.04.2017

Un nouveau programme sensibilise les jeunes au développement durable

Kim de Gottrau

Environnement »   Le cacao, les vêtements, les additifs alimentaires: voici quelques thèmes d’actualité abordés dans le cadre du programme KonsumGlobal. Ce nouveau programme vise à attirer l’attention des jeunes sur les défis de la mondialisation et sur les problèmes écologiques globaux. Cette sensibilisation se traduit par une balade en ville, ponctuée de divers ateliers. «L’idée est de sortir du cadre rigide de l’école», commente Michelle Meier, 22 ans, responsable de l’antenne de Fribourg.

«Le concept vient d’Allemagne et a été développé en Suisse par Ökozentrum, une ONG bâloise qui œuvre dans le développement durable, explique-t-elle. Il est présent à Bâle, à Zurich, à Berne, à Olten et, depuis l’été 2015, à Fribourg.» Après une phase de mise en place, l’équipe fribourgeoise, composée d’une dizaine de jeunes, propose des balades depuis un an. Un tour coûte cinq francs par élève, à titre de défraiement pour les guides.

Des tours bilingues

Pour le moment, ces tours se déroulent en allemand, le site internet et le matériel n’étant disponibles que dans cette langue. «Nous sommes en train de réaliser les traductions en français», précise Michelle Meier. Son équipe souhaite proposer aussi bien des tours en français que bilingues.

Mais pour l’instant, ce ne sont donc que des classes germanophones qui y participent, à l’instar des élèves du Cycle d’orientation de Tavel. Leur enseignant de géographie, Florian Krattinger, les accompagne dans le cadre d’un cours sur la globalisation. «Après la sortie, je vais demander à mes élèves de faire des panneaux à propos de ce dont on a parlé aujourd’hui», ajoute-t-il. Ce jour-là trois ateliers sont au programme. Le premier concerne la production de viande et la guide Mélanie Baierlé, 25 ans, informe son public qu’il faut 15 500 litres d’eau pour produire un kilo de viande.

L’atelier suivant traite des téléphones portables: l’on y apprend quels sont les impacts de leur fabrication. Enfin, le dernier poste s’intéresse au gaspillage alimentaire: Marion Savoy, 29 ans, une autre guide, montre aux élèves les quantités de nourriture jetées tout au long de la chaîne de production alimentaire. «Treize pour cent des fruits et des légumes sont déjà mis de côté lors de la récolte», illustre-t-elle.

Consommer responsable

Après le tour, qu’en pense le groupe? Tous disent trouver les ateliers globalement intéressants et vouloir désormais réfléchir à leur manière de consommer. «Je pense que les thèmes les touchent, mais certains groupes peuvent être plus timides que d’autres», réagit Marion Savoy. Quant à Michelle Meier, elle trouve important de parler de tels sujets aux jeunes car «ce sont eux qui vont pouvoir changer le monde à l’avenir».

www.konsumglobal.ch

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00