La Liberté

La magie du nord

"La fusée", le plus petit bar du monde © Fanny Sommer
"La fusée", le plus petit bar du monde © Fanny Sommer
14.01.2019

L’article en ligne – Carnets de voyage La Page Jeunes vous emmène à trois cent kilomètres au nord du cercle polaire, en Norvège.

Fanny Sommer

Dans un pays où le jour en cette saison ne dure que de dix heures à treize heures, la première journée est assez étonnante : il faut s’habituer à la luminosité, car même quand il est midi, le soleil ne dépasse pas l’horizon. Contrairement à ce qu’on peut penser, il ne fait pas beaucoup plus froid qu’à Fribourg dans cette région de la Norvège, car elle se situe au bord de la mer. Le Gulfstream permet de maintenir les températures aux alentours du zéro degré.

Tromso est une ville assez touristique et un lieu de transit : beaucoup de gens y viennent en fin de soirée, soit pour prendre le car afin d’aller faire un safari aux aurores boréales ou pour prendre l’Hurtigruten, un bateau postal qui part de Bergen et se rend à Kirkenes, une ville à la frontière russe. Sans oublier que tôt le matin, il y a le départ pour se rendre à Skjervoy afin de voir des baleines. Les activités ne semblent donc jamais prendre fin. Il est aussi possible de déguster, dans le plus petit bar du monde, « La fusée », les meilleurs hot-dogs de la ville, comme l’annonce crânement un panneau. Après un test, la publicité du petit kiosk jaune s’avère confirmée.

En Norvège, les règles sont strictes : pas d’alcool ni de cigarettes avant dix-huit ans. En cas d’infraction, même mineure, il y a la possibilité d’être condamné à une peine de prison – sans compter que l’alcool est plutôt coûteux. Les mineurs sont alors contraints de se résoudre au thé ou à la caféine pour se réchauffer ; par chance, on trouve facilement des cafés à Tromso. Niveau gastronomie, les Norvégiens ne semblent pas s’être laissés coloniser par les chaînes américaines de fast-food : pour nous les Suisses, c’est étonnant. On ne trouve que quelques Burger King çà et là.

La Norvège est un des derniers pays chasseur de baleines avec le Japon et l’Islande. Il est donc possible, pour les plus curieux, d’y goûter dans certains restaurants. Nous pouvons tout de même trouver des compagnies de safaris respectant ces mammifères, combinant tourisme et recherches scientifiques. À Skjervoy, en hiver, il est possible d’observer des orques et plusieurs sortes de baleines dont les baleines à bosses, par exemple. Toutes ces créatures marines y viennent pour se nourrir car le poisson y est abondant. Voir ces animaux de ses propres yeux est une expérience inoubliable. Pour le plaisir des yeux encore, il existe une tradition norvégienne : celle de mettre des lumières aux fenêtres de sa maison afin d’illuminer la côte pour que les marins se repèrent. Il est rare de tomber sur une habitation sans lumière.

Comme tous bons touristes qui se respectent, nous sommes allés nous balader la nuit dans la forêt, à Malangen par exemple, loin de toute pollution lumineuse, et ce afin de faire partie des chanceux qui voient des aurores boréales, ces lumières magiques qui illuminent le ciel. Il est difficile de se représenter le commencement d’une aurore quand c’est la première fois qu’on se rend dans le nord. Étonnamment, cela débute par une ligne claire dans le ciel qui peu à peu se met à danser et se colorer de vert. Il est aussi possible de télécharger une application pour être averti une fois la magie opérant ; à ce moment-là, il faut être prêt à sacrifier notre sommeil afin de sauter dans ses bottes, encore vêtu de son pyjama, dans le but de ne rien manquer.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00