La Liberté

La petite épopée futuriste d’Agughia

Les couleurs pastelles tout en contraste créent une ambiance particulière. © Dargaud
Les couleurs pastelles tout en contraste créent une ambiance particulière. © Dargaud
Les couleurs pastelles tout en contraste créent une ambiance particulière. © Dargaud
Les couleurs pastelles tout en contraste créent une ambiance particulière. © Dargaud
Partager cet article sur:
Publié le 21.11.2021

Article en ligne – Critique BD » Avec Agughia, Hugues Micol a signé chez Dargaud un album d’aventure et de science-fiction plein de rebondissements.

Lise Schaller

Dès les premières pages de l’album d’Agughia, l’auteur et scénariste de bande dessinée Huges Micol plante le décor et les thèmes qui accompagneront le récit tout au long de l’album : une Corse futuriste entre nature et béton, une entreprise omnipotente bien décidée à détruire l’île au nom du profit, des êtres humains habitant dans l’espace et sur la Terre, et une société bourrée de contradictions où règnent le conflit et l’argent. On a du mal à suivre, on ne comprend pas tout, mais on est surtout pris par une intrigue qui saura tenir le·la lecteur·trice en haleine jusqu’à la dernière planche.

Aventure et critique sociale
Agughia, c’est d’abord un récit d’aventure palpitante dans un univers de science-fiction. Les habitant·e·s locaux·les voient leur île être gentiment mais sûrement mangée par l’entreprise toute-puissante Radius, maîtresse du progrès. Ayant le monopole sur tout ce qui semble
toucher à l’énergie, Radius règne sur les transports et le commerce autant sur Terre que dans « les ailleurs », faisant fi des révoltes poussives. La jeunesse locale est à la merci des résinfos, un clin d’œil à nos réseaux sociaux, rêve de gagner rapidement de l’argent et n’hésite pas à se livrer au banditisme.

C’est dans ce chaos que l’aventure d’Agughia, une jeune femme corse (un peu) casse-cou, servira de fil rouge à l’histoire. Agughia rêve d’une vie meilleure dans les ailleurs, tandis que la classe privilégiée de riches salarié·e·s travaillant pour Radius se prend des vacances sur
Terre pour profiter du soleil. Son ambition la ballottera de rencontre en rencontre, un peu malgré elle, la mettant constamment en danger. Si on se prend d’affection pour l’héroïne, on l’oublie parfois au profit d’une vision plus globale de la société de ce monde futuriste : Hugues Micol excelle dans la narration, utilisant Agughia pour nous mener à la rencontre du destin des Corses et de la vie extra-terrestre dans les ailleurs.


Agughia, un récit d’anticipation ?
À première vue, l’album a tout d’un récit d’anticipation dystopique : description d’une société futuriste qui va tout droit à sa perte, critique sociale, critique écologique, critique des abus de pouvoir dans un pays qui a tout d’un lieu de non-droit, et j’en passe. Il serait cependant étonnant que l’auteur ait eu cette intention. En deux mots, le cadre futuriste proposé par Hugues Micol ne convainc pas car on ne comprend ni comment l’être humain est arrivé dans la situation où il se trouve, ni qui dirige la toute-puissante Radius qui a plus d’un tyran absolutiste que d’une riche entreprise, ni à quoi ressemble le paysage politique mondial. En gros, à part la Corse et un aperçu de vie extra-terrestre, l’auteur ne nous donne aucune information. L’histoire évolue dans une bulle temporelle et géographique détachée du ici et du maintenant. De plus, les infrastructures et l’apparence de la ville semblent trop semblables aux nôtres pour chercher dans Agughia un essai futuriste pertinent. Cela n’enlève cependant rien au réalisme de certains aspects de la vie des personnages de la BD et au bien-fondé de la critique écologique, très actuelle – on ne peut s’empêcher de se demander avec horreur : et si c’était réel ?


Fiche technique:

Titre: Agughia
Auteur (Scénario, dessin, couleurs): Hugues Micol
Public: Tous publics
Date de parution: 24.09.2021
Collection: Hors Collection Dargaud
Format: 240 x 317 mm
Nombre de pages: 64 pages

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00