La Liberté

La série The Witcher débarque sur nos écrans

La série TV The Witcher retrace les parcours sinueux de la magicienne Yennefer (gauche), du sorceleur Géralt de Riv (centre) et de la princesse Ciri (à droite). © Netflix
La série TV The Witcher retrace les parcours sinueux de la magicienne Yennefer (gauche), du sorceleur Géralt de Riv (centre) et de la princesse Ciri (à droite). © Netflix
Partager cet article sur:
28.01.2020

L’article en ligne – TV » La nouvelle série d’héroïc fantasy The Witcher, tant attendue par les fans de l’univers des romans de l’écrivain polonais Andrzej Sapkowski, fait sa grande entrée sur nos écrans grâce au géant Netflix. 

Kaziwa Raim

A l’origine de la trame narrative du sorceleur, les huit livres de la saga littéraire The Witcher, signé Andrzej Sapkowski. Adaptée à merveille en jeux vidéo par CD Project, c’est à présent au tour du géant Netflix de porter l’œuvre à l’écran. Dans une série éponyme, la réalisatrice Lauren Schmidt Hissrich donne vie à l’univers sombre des romans, avec à la clé l’acteur Henry Cavill dans le rôle du sorceleur Géralt de Riv.

Pour celles et ceux qui ne connaissant ni les romans ni les jeux vidéo The Witcher, voici un petit aperçu de l’univers de Sapkowski : un monde fantastique où les humains côtoient malgré eux toutes sortes de créatures surnaturelles typiques de la mythologie slave et polonaise. Mais n’ayez crainte, Geralt est là pour vous en débarrasser. Un sorceleur, c’est une sorte de mercenaire devenu surpuissant grâce à une série de mutations génétiques et à une formation spécialisée dans l’élimination des monstres. 

La série retrace à la fois ses aventures « professionnelles » et sa vie personnelle, qui s’entrecroisent bien plus souvent que Géralt ne l’aurait souhaité. Errant de ville en ville, il rencontre des rois et des paysans qui le mandatent tour à tour pour éliminer les créatures qui hantent leurs royaumes et leurs villages. Mais ce n’est pas tout, heureusement. The Witcher, c’est beaucoup plus que juste un mec super badass qui met des pains à des méchants monstres contre des thunes. 

De la nuance, merci !

Ne renonçant pas pour autant au côté dark de son protagoniste, la série dépeint le héros de manière nuancée, puisqu’on constate petit à petit que Géralt suit un certain code moral qui lui est propre – il refuse de tuer les monstres inoffensifs, entre autres – et se déride ici et là grâce aux blagounettes de son fidèle compagnon Jaskier, un poète intrépide avec lequel il se lie d’amitié un peu malgré lui. Il n’est pas non plus insensible à l’amour, puisqu’on le voit tomber amoureux lentement mais sûrement de Yennefer, une magicienne au passé tragique. 

On remarquera par ailleurs deux figures féminines très fortes dans la série : Yennefer et Ciri. L’arc narratif se partage entre l’histoire de Yennefer, jeune paysanne bossue maltraitée par sa famille et vendue à un ordre de mages peu scrupuleux, et celle de Ciri, seule survivante de la famille royale de Cintra après l’attaque perpétrée par l’armée de Nilfgaard. La première devient une puissante magicienne qui n’a pas froid aux yeux face à ses ennemis tandis que la seconde révèle des pouvoirs surnaturels qui feraient pâlir un sorceleur. En somme, deux femmes badass qui n’ont rien à envier au héros de la série. 

Pas pour les novices ?

Pour les téléspectateurs qui n’ont jamais eu vent de la trame narrative des romans ou des jeux vidéo The Witcher, l’histoire est relativement difficile à suivre. En effet, la narration semble parfois un peu décousue, nous présentant ici et là quelques éléments incomplets tout en essayant de se rattraper à l’aide de flash-backs flous. Etrangement, la série semble s’adresser avant tout aux fans, laissant dans son sillage quelques novices confus…

Ceci dit, je ne peux que vous recommander de regarder la série, surtout si vous êtes un grand nostalgique de Game of Thrones, puisque The Witcher réunit de nombreux éléments qui ont fait le succès de la série adaptée des romans du célèbre George R. R. Martin. Néanmoins, à la différence de Game of Thrones, la série The Witcher reste fidèle à l’univers de la saga et rend justice à bien des égards à l’œuvre originale de Sapkowski, avec à la clé de belles surprises pour le grand final de la saison 1.


The Witcher 

Par Lauren Schmidt Hissrich sur la base de la saga d’Andrzej Sapkowski
Avec Henry Cavill, Freya Allan et Eamon Farren
Série télévisée produite par Netflix
Saison 1 parue le 20 décembre 2019 

https://www.netflix.com/ch-fr/title/80189685

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00