La Liberté

La tête à verlan

L’esprit perd parfois ses père-re. Oups, ses repères. © Margot Knechtle
L’esprit perd parfois ses père-re. Oups, ses repères. © Margot Knechtle
15.01.2019

J’ai testé pour vous ! » Il y a des jours où notre esprit n’est pas très clair. Les mots se confondent et certains peuvent s’inventer.

C’est un grand verre d’eau à la main que je raconte à ma reum ma rée-soi de la veille. Un pain-co a invité des amis pour faire la teuf alors que ses parents lui ont laissé la zon-mai pour la nuit. Au programme: beaucoup de de-mon, des son-boi à gogo et de la zique-mu à donf. Je me suis fait une petite té-beau et je me suis rendue chez mon ami.

Quand je suis arrivée, il y avait déjà plein de jeunes inconnus, un gobelet à la main, qui parlaient fort et qui saient-dan au rythme des son-chan. Je me suis dirigée vers les gens que je connaissais en me servant un verre d’un liquide que l’on pourrait confondre de loin avec de l’eau, si on ne prend pas en compte l’odeur et le goût. On a dansé, discuté et plaisanté dans un brouhaha de voix, d’éclats de rire et de zique-mu. On me servait des belet-go sans que je l’aie demandé, et je les ai vidés sans broncher. A vrai dire, plus on m’en servait, moins je m’en rendais compte. J’avais la teuté qui commençait à ner-tour, je golais-ri facilement et mes gestes devenaient plus lents. Il est même possible qu’une partie de la rée-soi me soit inconnue. Il faudra me renseigner auprès des autres fêtards, pour autant que leur mémoire soit intacte.

C’est quand beaucoup d’autres sont déjà ti-par que l’on se raisonne à rentrer à la zon-mai. Pauvre ami, recruté chauffeur de xi-ta pour un soir, qui a dû supporter les chants à tue-tête de ses passagers, les voix désaccordées et les role-pa en yoghourt. Je suis donc arrivée chez moi en fanfare, bien que je me sois appliquée à faire le moins de bruit possible, avant d’aller me cher-cou, les oreilles sifflantes. Le lendemain, me faisant la promesse de ne plus jamais avoir de tel mal de crâne, je raconte cette rée-soi à ma reum, comme dit plus haut. Et y a pas à dire, j’ai vraiment la tête à verlan. Margot Knechtle

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00