La Liberté

«Les émotions doivent être extrêmes dans ma musique»

Dans sa musique, John Blue évoque des sujets de société. © Jeton Islami
Dans sa musique, John Blue évoque des sujets de société. © Jeton Islami
Partager cet article sur:
25.01.2021

Parle-moi de ton art!

Jonathan Tissot, alias John Blue, est artiste indépendant depuis neuf ans. Le Fribourgeois de 27 ans raconte son parcours et ses projets.

«J’ai grandi avec de la musique variée, issue du monde entier, grâce à ma mère qui en écoutait énormément. A 16 ans, j’ai commencé à en jouer dans ma chambre, seul ou avec des copains, lors de soirées rap. Je voulais mettre des mots sur mes sentiments. J’ai vite remarqué que ça me faisait vibrer et que je continuerais sur cette voie. A mes 18 ans, un artiste plus âgé m’a proposé de le rejoindre dans son projet. J’ai accepté et depuis, je ne me suis jamais arrêté.

Cette expérience m’a poussé à écrire mes propres textes, mais aussi à composer pour d’autres artistes francophones et locaux avec lesquels je collabore sur des projets musicaux. Dans tous mes sons, les émotions doivent être extrêmes, car je retranscris mes expériences, ce que je vis, ce que je vois par la musique. Je parle beaucoup de sujets de société et je remets en question certains acquis.

Jusqu’à présent, j’ai produit trois albums. Le premier, Société en construction volume 1, est sorti en 2017. Je voulais poser les fondements de ma carrière, me construire et y montrer des sonorités et techniques variées. Les deux albums suivants, Crescendo 1 et 2, ont été réalisés en 2020. Quant à Crescendo 3, il est en préparation. Le premier clip de ce troisième album, Sorcellerie Vaudoo, est sorti en novembre dernier et a été nommé clip de la semaine sur Rap Suisse Tous les Cantons.

Dans cette trilogie, il y a une montée en puissance. On commence par des sonorités joyeuses, entraînantes, avec des thématiques sur notre société. Je me dévoile gentiment dans Crescendo 2 avant de finir sur du rap dur et cru dans le troisième, pour lequel je suis allé au plus profond de moi-même.

A terme, j’espère trouver un agent-producteur pour me consacrer à l’écriture et à l’interprétation. Pour l’instant, je travaille en parallèle comme conseiller en patrimoine et dans une association, tout en faisant des petits concerts rémunérés, notamment dans des bars fribourgeois.» CHIARA BOVIGNY

Plus d’infos sur Instagram @john_blue

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00