La Liberté

Les rêves à portée de main

Retranscrire ses rêves: une habitude à prendre? © Margot Knechtle
Retranscrire ses rêves: une habitude à prendre? © Margot Knechtle
04.09.2018

J’ai testé pour vous!

Les songes sont souvent oubliés au réveil. Les mettre sur papier, c’est l’occasion de s’en souvenir et de s’étonner de la créativité de notre cerveau endormi.

Qui ne s’est jamais réveillé en se disant: «J’ai fait un rêve vraiment bizarre cette nuit»? A d’autres reprises, nous nous levons sans le moindre souvenir de nos pensées nocturnes. Si chacun rêve durant la nuit, tout le monde ne s’en souvient pas. Pour remédier à cette petite amnésie, il existe une méthode efficace: écrire tous les jours ses rêves. A savoir, mettre sur papier les rêveries évanescentes de la nuit passée. Alors que certains pratiquent cette méthode pour le simple plaisir de pouvoir relire leurs rêvasseries, d’autres le font plus sérieusement en vue d’expérimenter des songes lucides, dans lesquels le rêveur est conscient et capable de prendre des décisions.

La nuit, l’invraisemblance de nos songes ne nous frappe pas, tout paraît possible. Se téléporter, faire partie de la mafia italienne, ou encore sortir avec le beau gosse le plus convoité de l’école: autant d’exploits accomplis sans efforts. C’est parfois l’espoir que le rêve se réalise qui nous pousse alors à le retranscrire le plus fidèlement possible dans notre carnet. Et si certains songes se limitent à dessiner des sourires, d’autres soufflent des intentions plus tangibles. Rêver d’un proche perdu de vue depuis trop longtemps ferait par exemple naître l’envie de reprendre contact avec lui. Une manière de rendre le rêve réalité.

Si on décide de se tourner vers la réalisation de films, ou vers une carrière d’écrivain, plus besoin de chercher des idées de scénarios trop loin. L’inspiration vient d’elle-même: il n’y a qu’à s’endormir. On peut être sûr que son rêve est unique, le scénario, inédit. Pour les moins téméraires, qui préfèrent suivre des plans de carrière plus traditionnels, il reste plaisant de partager ses rêves. A l’exception possible des rêves coquins. Ceux-ci, il est peut-être préférable de les garder pour soi.

Margot Knechtle

 

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00