La Liberté

«Ma collection s’élève à bientôt 350 pièces!»

Une seule figurine peut prendre plusieurs heures à assembler. © Zénon Brügger
Une seule figurine peut prendre plusieurs heures à assembler. © Zénon Brügger
Publié le 12.12.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Parle-moi de ton hobby

Joé Forney, 21 ans, fabrique et joue aux Warhammers depuis l’âge de 11 ans.

«Warhammer est un jeu de combat stratégique sur plateau, qui se joue avec des figurines en plastique à fabriquer soi-même. J’ai découvert ce jeu lorsque j’avais 11 ans, par l’intermédiaire d’un ami qui cherchait quelqu’un avec qui y jouer. Je partageais cette passion avec des amis et surtout avec mon petit frère. Comme on ne pouvait pas se procurer toutes les figurines que l’on souhaitait, on compensait avec les moyens du bord, en symbolisant certaines pièces par des bouchons de liège par exemple.

C’est d’abord le côté jeu qui m’a séduit. Aujourd’hui, j’y joue moins fréquemment, mais je passe beaucoup de temps à construire mes figurines. De l’assemblage à la peinture, cela prend énormément de temps! Il y a plusieurs versions différentes du jeu, qui varient notamment en fonction de l’univers dans lequel se déroule la partie: Seigneur des anneaux, fantasy, futuriste… Personnellement, je ne suis pas très rigoureux et il m’arrive fréquemment d’assembler des pièces qui ne devraient pas aller ensemble ou d’acheter des figurines qui ne rentrent pas dans les armées avec lesquelles je joue, car c’est surtout les aspects modélisme et collection qui m’intéressent. Si on ne compte pas toutes les caisses de figurines que je n’ai pas commencé d’assembler, ma collection s’élève à bientôt 350 pièces et je dois encore peindre beaucoup d’entre elles!

Il y a également un aspect communautaire qui est très important. Ces dernières années il y a un regain d’engouement autour de Warhammer et à Fribourg, on a la chance d’avoir une communauté plutôt solide. En plus, avec internet, il est devenu très facile de trouver des instructions et de l’aide pour apprendre à jouer ou construire. Bien qu’il y ait une grosse dimension mercantile à tout ça, cet essor est à mon avis positif pour la communauté.» Zénon Brügger

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11