La Liberté

«On leur demande toujours de justifier qui ils ou elles sont»

Refuge accueille aussi les auteurs d’actes transphobes et homophobes pour les sensibiliser. © Mélodie Rossier
Refuge accueille aussi les auteurs d’actes transphobes et homophobes pour les sensibiliser. © Mélodie Rossier
18.11.2019

Interview » Alexia Scappaticci, éducatrice spécialisée chez Refuge, espace d’accueil et d’hébergement pour les jeunes LGBTQ+, à Genève, répond à nos questions au sujet de la transphobie.

Qu’est-ce que la transidentité?

Alexia Scappaticci: Une personne trans ne se reconnaît pas, en partie ou intégralement, dans le sexe qui lui a été assigné à la naissance. Ces personnes ont une identité de genre minoritaire, comme les personnes non-binaires.

Qu’est-ce que la transphobie?

C’est la volonté de ne pas intégrer les personnes trans. Il faut dire que la distance entre transphobie et méconnaissance est très ténue. Les discriminations sont nombreuses, et ce ne sont pas toujours des attaques directes. Dans la vie de tous les jours, cela se traduit par un système qui n’est pas adapté aux personnes trans: tout devient ainsi compliqué pour elles. Par exemple, il n’est pas toujours accepté qu’un individu utilise un prénom en accord avec son identité de genre à la place de son prénom officiel. Toutes les affaires concernant l’Etat requièrent le nom d’état civil de la personne. Or, c’est la répétition de ces situations discriminantes qui est traumatisante: on lui demande constamment de justifier qui elle est.

Comment réagir en tant que parent d’un ou une enfant trans?

Le soutien de l’entourage est primordial. Il y a 93% de risques en moins pour la santé mentale des jeunes si les parents sont solidaires. Mais même pour les parents qui soutiennent leur enfant, cela reste difficile car il y a un décalage temporel. Les jeunes renferment pendant très longtemps leur vécu, alors c’est un choc pour les proches au moment où ils en prennent conscience. Quand la situation est particulièrement compliquée dans une famille, nous nous positionnons comme médiateurs.

Quel est le rôle de Refuge vis-à-vis des personnes trans?

Nous accompagnons les jeunes et les parents qui le souhaitent. Il s’agit de transformer le rejet en empathie. Nous intervenons aussi dans les écoles, avec les élèves et les enseignants. Grâce au dialogue et à la connaissance, nous arrivons généralement à faire prendre conscience aux enfants et aux adolescents du mal qui est fait aux personnes trans. Durant nos ateliers ils peuvent poser leurs questions, cela permet d’écarter les incompréhensions. Mélodie Rossier

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00