La Liberté

Talk with us, un espace de discussion entre femmes

Grâce (à g.) et Sena partagent les mêmes valeurs et conviction. © Hanane Keballi
Grâce (à g.) et Sena partagent les mêmes valeurs et conviction. © Hanane Keballi
Partager cet article sur:
Publié le 06.12.2021

Coup de cœur » Sena Sivan et Grâce Sommet ont créé un espace de discussion centré sur les femmes dans la société.

Amies de longue date, Sena Sivan, 22 ans et Grâce Sommet, 21 ans, partagent les mêmes valeurs. Au cœur de celles-ci, la cause féminine: «On discute souvent de notre place dans la société en tant que femmes d’origine étrangère, de comment on la vit au quotidien», confie Grâce. A force d’échanger leurs points de vue, les deux jeunes Fribourgeoises ont eu envie d’élargir leur horizon. C’est ainsi, en 2018, que le projet d’un espace de discussion entre femmes voit le jour de manière informelle: «On a eu l’occasion de faire un groupe de discussion où on était dix femmes, et ça avait beaucoup plu aux personnes présentes, qui nous ont encouragées à continuer», explique Grâce. «A l’époque, on a fait ça juste avec notre réseau d’amies. Chacune a apporté son témoignage, et on s’est rendu compte qu’on n’avait pas toutes le même vécu», ajoute Sena.

Fortes de cette première expérience, Sena et Grâce prennent le temps de concrétiser leur projet. C’est finalement en octobre 2021 qu’elles créent leur page Instagram Talk with us, afin d’ouvrir leur espace de discussion à un cercle plus large: «Notre but, c’est de partager des avis sur certains thèmes avec d’autres femmes, dans un espace libre où l’on s’écoute avec respect et sans jugement», explique Sena. «On a remarqué qu’en tant que femmes, on devait constamment prouver que ce que l’on dit a de la valeur. On veut pouvoir grandir ensemble, partager, s’entraider», ajoute Grâce.

Le premier événement s’est tenu le 20 novembre dernier, au centre de loisirs du Jura, et a réuni plus de vingt femmes autour de la question de la solidarité féminine. Grâce explique: «C’était juste l’inauguration, donc on a permis la présence d’autant de personnes que les restrictions liées au Covid-19 nous le permettaient. Pour les prochaines fois, on préférera des cercles plus restreints d’une dizaine de personnes, pour que chacune puisse exprimer son point de vue plus facilement.» Cette première édition a déjà remporté un franc succès, et la prochaine est prévue pour le mois de février: «Les femmes présentes nous ont proposé plein d’idées de sujets à aborder pour les prochaines fois», se réjouit Sena. Elsa Rohrbasser

Instagram: @twu.talkwith_us

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00