La Liberté

Un fléau qui passe inaperçu

Des douleurs abdominales ou des brûlures au moment d’uriner peuvent être des symptômes d’une infection aux chlamydias. © Héloïse Hess
Des douleurs abdominales ou des brûlures au moment d’uriner peuvent être des symptômes d’une infection aux chlamydias. © Héloïse Hess
09.09.2019

La chlamydiose est l’infection sexuellement transmissible la plus répandue en Suisse. Fribourg n’y échappe pas: les statistiques y sont aussi en hausse

Margot Knechtle

Maladie » Avec 11 151 nouvelles infections en 2018 en Suisse, la chlamydiose est l’infection sexuellement transmissible la plus répandue dans le pays. L’Office fédéral de la santé publique estime que 3 à 10% de la population sexuellement active sont concernés. Mais si ces chiffres ont doublé en dix ans, cela ne veut pas dire qu’il y a deux fois plus de bactéries chlamydia trachomatis en circulation. «Les tests de dépistage se démocratisent, explique Niels Gadesaude, du centre Empreinte de Fribourg. Le nombre de bactéries augmente sûrement, mais les dépistages sont eux aussi en augmentation.» Ce centre promeut la santé sexuelle dans les écoles. Il propose en marge de la prévention un test de dépistage dans ses locaux, de manière anonyme et confidentielle.

«Je n’avais pas fait de dépistage depuis un moment, témoigne Antoine*. Je ne pouvais pas non plus vouer une confiance totale à mes partenaires.» C’est ainsi qu’il se décide à faire un test au centre Empreinte. Quelques jours plus tard arrivent les résultats, annonçant à Antoine qu’il avait contracté la bactérie. «J’ai prévenu les gens avec qui j’ai eu des rapports, pour qu’ils se fassent dépister eux aussi. C’est le petit coup de fil qui fait plaisir à passer», ironise-t-il.

Pas de symptômes

Ce qui rend cette infection pernicieuse est qu’elle peut passer inaperçue. Savoir que tout n’est pas en ordre dans son bas-ventre n’est pas toujours synonyme de symptômes alarmants. En moyenne, un homme sur deux et sept femmes sur dix ne présentent pas de symptômes liés à la chlamydiose, par exemple des douleurs abdominales. On ne risque pas de mourir d’une telle infection, même si elle n’est pas traitée. Mais chez la femme, elle est dangereuse lorsqu’elle provoque une inflammation des trompes de Fallope.

«Plus tard, si la femme atteinte plus jeune, même en ayant subi un traitement, veut avoir des enfants, elle peut être infertile ou risque de faire une grossesse extra-utérine, explique le docteur Lee, médecin cantonal de Fribourg. C’est ici que réside le vrai risque, l’urgence médicale.»

Une fois diagnostiquées, les personnes atteintes de chlamydiose suivent un traitement par antibiotiques qui a fait ses preuves, avec un taux de guérison dépassant les 97%. Cependant un vaccin prometteur pourrait prochainement voir le jour. Selon une étude publiée mi-août par la revue médicale britannique The Lancet, un premier vaccin a déjà assuré une réponse immunitaire; reste à savoir si celle-ci est efficace. En attendant que le vaccin soit opérationnel, le centre Empreinte recommande le dépistage. «Ce n’est pas très agréable de se faire dépister, mais l’accueil chez nous est toujours cordial», conforte Niels Gadesaude. Et Antoine de prendre du recul: «Je ferai des tests plus régulièrement. Tout le monde devrait le faire. Si une infection se répand ainsi, c’est à nous de nous protéger.»

* Prénom d’emprunt

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00