La Liberté

Un regard différent sur le Japon

Leonard a beaucoup aimé la nourriture japonaise. © DR
Leonard a beaucoup aimé la nourriture japonaise. © DR
21.08.2018

Parle-moi d’ailleurs!

Leonard Flach, 22 ans, étudiant en relations internationales, a effectué un échange universitaire à Tokyo au semestre de printemps dernier. Il raconte son expérience.

«Tokyo est une ville très différente du reste du Japon. Même s’il y a des temples et beaucoup d’histoire, la culture y est aussi très moderne, très occidentale. Cependant, grâce à deux amis japonais, j’ai aussi découvert un mode de vie plus rural. Dans cette société, il y a beaucoup de respect. On ne va jamais confronter directement les gens, on garde une certaine distance. On a donc l’impression que les Japonais sont froids et réservés mais en fait ils font beaucoup d’activités sociales. J’ai adoré l’offre culturelle: à Tokyo, il y avait des musées d’art très modernes, voire digitaux, et il y avait toujours des concerts, des fêtes ou même des défilés. J’ai par ailleurs beaucoup aimé la nourriture. Avant de partir, je pensais que je mangerais tout le temps des sushis mais en réalité, les plats étaient très variés avec plein d’aliments que je ne connaissais pas.

Les Japonais trouvent que la Suisse est le pays européen qui ressemble le plus au leur. Les gens sont ponctuels, les rues propres et le pays bien organisé. Les distances sont très grandes mais, comme les transports publics sont à l’heure, on sait exactement le temps de trajet nécessaire. Il y a treize millions d’habitants à Tokyo mais je n’ai pas trop ressenti l’effet de foule, à part le matin quand il n’y avait plus de place dans le train et que je devais attendre le suivant. Dans cette grande ville, ce qui m’a manqué, c’était de ne pas pouvoir faire mon jogging dans la forêt à dix minutes de chez moi.

Ce séjour m’a permis de vivre le quotidien des Japonais. J’ai maintenant une image différente de leur société. Je la voyais homogène, futuriste et même parfaite mais en réalité il y a beaucoup de problèmes à l’interne, notamment concernant les inégalités entre les genres.»

Kim de Gottrau

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00