La Liberté

Un retour aux sources très attendu par la communauté

Les développeurs ont choisi de conserver les graphismes d’origine. © Capture d’écran
Les développeurs ont choisi de conserver les graphismes d’origine. © Capture d’écran
09.09.2019

Jeu vidéo » Sorti le 26 août dernier, WoW Classic propose aux joueurs du monde entier de se replonger dans les débuts de World of Warcraft, le célèbre MMORPG.

Considéré comme l’un des jeux de rôle massivement multijoueurs (MMORPG) les plus populaires au monde, World of Warcraft (alias WoW) fêtera ses 15 ans d’existence le 23 novembre prochain. A l’occasion de cet anniversaire, la société américaine Blizzard Entertainment propose à ses joueurs de se replonger dans le passé avec WoW Classic, la version originale du jeu sortie en 2004.

Plus qu’un simple pic de nostalgie chez Blizzard, WoW Classic est l’occasion pour ses développeurs de reconquérir un public qui ne se reconnaît plus dans la version moderne du jeu. Transformé au fil du temps par de nombreuses extensions, le gameplay de World of Warcraft a été, selon certains joueurs, trop simplifié. D’autres déplorent l’expérience de jeu de plus en plus solitaire, alors que le jeu se présente comme massivement multijoueurs. Parmi les sceptiques, Emilie, 33 ans, 14 ans d’expérience de jeu au compteur, regrette l’esprit de camaraderie des premiers jours: «Plus personne ne communique avec les autres membres du groupe en arrivant dans un donjon, même pas un bonjour, merci, au revoir.»

Pour rappel, World of Warcraft est un MMORPG payant qui propose au joueur de s’épanouir dans un univers médiéval-fantastique, à travers l’accomplissement de nombreuses quêtes et donjons. Au cours de son aventure, le joueur sera amené à développer les compétences et les niveaux de son personnage, à collecter de nombreux objets rares, armures et montures, et à affronter ou s’allier à d’autres joueurs en intégrant guildes et alliances.

WoW Classic est déjà fort d’un succès qui semble raviver la flamme des joueurs qui, comme Emilie, regrettent la difficulté et l’entraide des débuts de WoW. Si le pari de Blizzard semble gagné, certains pointent déjà du doigt l’acharnement de certains joueurs, qui n’hésitent pas à enchaîner les nuits blanches pour grimper rapidement en niveaux. «En gros, c’est celui ou celle qui dort le moins qui gagne la course, ce ne sont pas mes valeurs et ce n’est pas le WoW Vanilla (surnom donné au jeu original sans extension, ndlr) que j’ai connu», regrette Emilie. Reste donc à voir si WoW Classic saura conserver sur le long terme cet esprit de fair-play si cher à ses joueurs. Héloïse Hess

WoW Classic, Blizzard Entertainment, sur Windows et MAC OS X.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00