La Liberté

Un salon de coiffure, mais pas que

«J’ai toujours aimé ce qui était en rapport avec la beauté et les cheveux.» © Elisa Reynaud
«J’ai toujours aimé ce qui était en rapport avec la beauté et les cheveux.» © Elisa Reynaud
Publié le 16.08.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Coup de cœur » Elisa Reynaud, 24 ans, vient d’ouvrir son salon de coiffure La Beauteria, spécialisé dans la transformation capillaire et la pose d’extensions.

Elisa Reynaud, 24 ans, s’est découvert une passion pour la coiffure et le maquillage. Passion qui s’est transformée en métier, jusqu’à ouvrir son salon. «J’ai toujours aimé ce qui était en rapport avec la beauté et les cheveux», se souvient-elle. «Petite, quand j’aillais chez la coiffeuse avec ma maman, j’adorais m’entraîner sur des mannequins et me coiffer moi-même.»

Après le cycle d’orientation, la jeune entrepreneuse travaille pendant deux ans dans une crèche, qui ne peut pas lui offrir de place de travail à la fin de son contrat. Elle postule donc pour obtenir une place d’apprentissage dans différents domaines. Elle fait finalement un stage de coiffeuse qui lui plaît: «La patronne avait apprécié mon travail. J’ai eu de bons retours et puisque je n’avais pas d’autres postes de formation qui m’intéressaient, je me suis dit: pourquoi ne pas me lancer là-dedans?»

Les premiers mois de son apprentissage de coiffeuse, Elisa Reynaud trouve sa vocation: «Au fur et à mesure, j’ai découvert que ce n’était pas qu’un simple travail, mais une passion», relate-t-elle. Durant ses premières années de pratique, elle se concentre principalement sur les coupes d’hommes. Ce n’est que lorsqu’elle travaille en tant qu’employée que la jeune femme se spécialise, en autodidacte, dans la transformation capillaire et la pose d’extensions.

«Je suis une personne qui déborde d’ambition, qui aime la perfection», exprime-t-elle. «J’avais tellement d’idées, je me suis dit qu’il fallait que je me lance et que j’ouvre mon propre salon.» C’est en partant de zéro mais avec quelques économies, que La Beauteria prend vie: «Pour moi, La Beauteria signifie un endroit de beauté», raconte-t-elle. «Ce nom me permet de ne pas me limiter dans ce que j’offre. Je ne m’occupe pas que des cheveux mais aussi du visage.»

Offrir du temps et de l’exclusivité, ce sont les valeurs qui la portent, raison pour laquelle elle ne s’occupe que d’une seule personne à la fois dans son salon, pour un moment unique et privé. Amélie Kadji

Informations: la-beauteria.ch

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11