La Liberté

Vingt ans, vraiment?

Un jeu de jass est toujours le bienvenu, quand on a su s’organiser à temps. © Margot Knechtle
Un jeu de jass est toujours le bienvenu, quand on a su s’organiser à temps. © Margot Knechtle
Partager cet article sur:
28.09.2020

Y en a marre!

A peine ma matu obtenue, que déjà je commence à réaliser que je ne fais plus partie de ceux qu’on pourrait appeler les «djeunes».

«Ma journée se passe bien. Je me lève à l’aube. J’allume la radio et écoute les nouvelles d’une oreille, en lisant le journal d’un œil. Je me prépare un café, ou deux, me brosse les dents et m’en vais prendre le bus. A côté de moi, un groupe de jeunes gens. Oui, j’ai vingt ans, et les jeunes, ce sont ceux nés après l’an 2000.

Sous des regards curieux, surpris ou moqueurs, je branche mes écouteurs à mon iPod, vestige des années 2010. Dix ans déjà. J’écoute mes tubes préférés: Chuck Berry et Modern Talking, en passant par les Backstreet Boys et Jean-Jacques Goldman. De la bonne musique, quoi. Et ces jeunes, toujours à côté, parlent à voix haute. Que dis-je à voix haute, ils crient, oui! On ne s’entend plus penser. D’ailleurs, il faut que je pense à écrire un SMS. Je vais le signer, on ne sait jamais.

Ma journée continue comme sur des roulettes. A midi, j’insère un CD dans mon lecteur en faisant la vaisselle. Et puis: «Je pourrais faire la sieste, j’ai mal dormi cette nuit», me dis-je. Mais en fait, ils repassent L’Amour du risque à la télé, et ça fait longtemps que je n’ai pas eu de nouvelles de Jonathan et Jennifer. Je ne vais tout de même pas me contenter d’un Magnum sans moustache et d’un McGyver sans coupe mulet, j’ai mes classiques.

Arrive le moment où il n’y a plus rien d’intéressant à faire. La télé? Un ramassis de bêtises. Un jass? Tous mes amis sont occupés, j’aurais dû les prévenir au moins une semaine à l’avance. Heureusement, il me reste les sudokus. A mon âge, il faut entretenir une santé cérébrale irréprochable. Sinon, dans quel état serai-je dans dix ans?

A 18 heures, on mange léger, ça aide à dormir. A 19 heures, une douche et au lit. Mais avant, ma petite tisane. Je trempe le sachet dans ma tasse quand je me rends à l’évidence: du haut de mes vingt ans, je suis déjà vieille.»

Margot Knechtle

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00