La Liberté

Vivre sans ce sacro-saint permis

Et si j’allais me promener au lieu de faire des tours en voiture sur un parking? © Lise Schaller
Et si j’allais me promener au lieu de faire des tours en voiture sur un parking? © Lise Schaller
20.08.2019

Y’en a marre !

Certains jeunes décident de repousser le passage du permis de conduire à une date toujours indéfinie et le vivent plutôt bien.

Tous les ados se le répètent: à 18 ans, on peut enfin passer son permis de conduire. Quelle liberté! Comme c’est cool d’être au volant, accompagnée par le vrombissement si caractéristique d’une puissante voiture! Bébé, je te raccompagne à la maison. Oui, c’est la voiture de maman mais bientôt, j’aurai la mienne.

En ce qui me concerne, ça fait un bout de temps que j’ai passé le cap de la majorité sans pour autant me décider à délier ma bourse pour avoir le droit de conduire une auto. Ça pue atrocement, ça coûte un bras et c’est un vrai boulet: il faut parquer le monstre, payer, l’entretenir et payer encore. Pire encore, au volant de cette dangereuse machine, pas question d’avoir quelques verres dans le nez.

Habitant en ville, j’opte donc pour les transports publics et laisse les automobilistes en paix. Eux, en revanche, ne peuvent pas en dire autant, puisqu’ils se permettent de critiquer ma manière de me déplacer. Y’en a marre de ces jeunes automobilistes qui croient, avec le permis de conduire, être devenus plus adultes que les autres!

Je pourrai un jour, peut-être, me réconcilier avec ces machines. Quand je ne verrai plus défiler à la queue leu leu des voitures presque vides – quel gâchis! –, quand cet hurluberlu en parfaite santé cessera d’enclencher son moteur pour parcourir un kilomètre en ne manquant pas, au passage, de klaxonner quelques cyclistes, ou quand le prix d’une course en train sera devenu encore plus extravagant qu’il ne l’est déjà.

Bon, au fond, je suis bien contente quand les copains me ramènent à la maison après une journée au lac. Mais je laisserais volontiers tomber ce confort pour voir sur la route des conducteurs plus responsables. Laissez donc ces jeunes qui n’ont que faire du permis parcourir le pays en train, à vélo ou à pied, si ça leur chante. Ils ne font de mal à personne! Lise Schaller

 

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00