La Liberté

Voyager à moindre coût en échange d’un coup de main

Joséphine, ici près du fleuve Han, a appris à lire le coréen durant son été. © DR
Joséphine, ici près du fleuve Han, a appris à lire le coréen durant son été. © DR
02.09.2019

Parle-moi d’ailleurs!

Cet été, Joséphine Bonnafy, 21 ans, étudiante en droit, est partie travailler comme bénévole en Corée du Sud. Elle raconte son expérience.

«J’ai travaillé de fin juin à mi-août dans un language cafe à Gangnam, un quartier de Séoul. J’étais chargée de discuter quatre heures par jour en anglais avec des Coréens. En contrepartie, j’étais logée et nourrie gratuitement.

J’avais déjà visité la Corée avec une amie une première fois en février. Nous étions restées dix jours et avions avant tout fait les endroits touristiques. J’ai décidé d’y retourner cet été pendant un mois en tant que bénévole afin d’en découvrir un peu plus sur ce pays. Je suis partie avec Workaway, que j’ai découvert grâce à une amie. J’aimais beaucoup l’idée de pouvoir voyager à moindre coût et de pouvoir rencontrer des Coréens et d’autres voyageurs.

La plupart des clients du language cafe étaient des étudiants. Certains venaient régulièrement – j’ai d’ailleurs gardé contact avec l’un d’entre eux. Ils étaient nombreux à être là pour préparer leur séjour linguistique ou pour des raisons professionnelles. Il y avait par exemple cette jeune femme qui souhaitait devenir hôtesse de l’air. Il m’est aussi arrivé d’échanger avec des personnes plus âgées, comme un père de famille ou un retraité. Les Coréens avec lesquels j’ai parlé avaient une vision très positive de la Suisse. Beaucoup m’ont dit vouloir visiter Lucerne et Interlaken.

Lors de mon premier voyage, je n’avais pas fait de rencontres, faute de temps. Cet été en revanche, je me suis fait des amis, coréens et étrangers. J’ai même sympathisé avec l’épicier du coin! J’ai également appris à lire le coréen, ce qui est très pratique pour se repérer dans le métro. Entre la cuisine, le ménage, les courses et le travail, j’ai fini par avoir une routine.

Voyager de cette manière m’a permis d’en apprendre beaucoup sur la société coréenne. C’est quelque chose que je conseille à tous ceux qui veulent découvrir un pays au-delà de ses aspects touristiques tout en rencontrant des gens.» Kessey Dieu

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00