La Liberté

Zéro déchet, zéro souci!

Zéro déchet, zéro souci!
Zéro déchet, zéro souci!
21.08.2018

Le mode de vie sans déchet séduit de plus en plus à travers le monde. Un défi que de nombreux jeunes semblent prêts à relever

Elsa Rohrbasser

Ecologie » Tous les ans, l’ONG Global Footprint Network calcule «le Jour du dépassement». Ainsi, c’est cette année le 1er août qui a marqué le moment où l’humanité a dépensé l’ensemble des ressources que la Terre peut produire en un an. La thématique du développement durable est sur de nombreuses lèvres à travers le monde. Et chez les jeunes Fribourgeois, alors?

Amies depuis le collège, Eléonore Fasel et Estelle Negro, 27 et 28 ans, créent en décembre 2017 l’association The Green Drop, présente sur Facebook et Instagram. Elles y partagent astuces et bons plans pour se mettre au vert. Le but est de sensibiliser la population à l’importance de réduire son impact environnemental et de commencer un changement des comportements vers un mode de vie durable et respectueux de la planète. «Un soir, on parlait de nos vies respectives et on s’est rendu compte qu’on avait toutes les deux une forte conscience écologique et écoresponsable», explique Estelle. «Nous avons regardé un documentaire sur la thématique du plastique et notamment sur les produits de beauté. Après avoir analysé nos propres produits et constaté que ce n’était que des emballages plastiques et des produits chimiques, nous avons voulu agir», ajoute Eléonore. Ce moment clé poussera les deux jeunes femmes à changer réellement leur façon de vivre et de consommer en adoptant et en partageant sur les réseaux une vie «zéro déchet».

«Tout se remplit»

Dans cette même lignée, Maude Quillet, 27 ans et mère de deux enfants, mène aussi une vie écoresponsable. C’est après avoir assisté à la conférence de Béa Johnson (une Française pionnière du mouvement international zero waste) et lu son livre que Maude a eu un déclic: «Je me suis mise à faire sérieusement attention, dans un premier temps à ma consommation alimentaire, puis aux produits cosmétiques et aux vêtements», explique-t-elle. La jeune maman arpente désormais les magasins en vrac et de seconde main, emporte ses récipients lorsqu’elle va chez le boucher et utilise des sacs en tissu. En ce qui concerne les cosmétiques, Maude s’en tient à sa devise: «Rien ne se jette, tout se remplit!» Selon l’Office fédéral de l’environnement, chaque habitant produit 730 kg de déchets par an. Pour Maude, sa nouvelle manière de consommer lui a permis de passer de deux voire trois poubelles par semaine à zéro: «Finalement, ce sont les amis que je reçois qui m’amènent des déchets lorsqu’ils viennent. Bouquets de fleurs, chocolats, jouets pour mes enfants… Pour ma part, je n’en produis quasiment plus», raconte-t-elle.

A l’aide de The Green Drop, Eléonore et Estelle veulent transmettre l’image que chaque petit geste compte: «On entend parfois des gens dire que ce qu’ils font n’a pas d’impact. Pour nous, c’est en changeant ses habitudes que nous pouvons changer les choses», conclut Eléonore.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00