La Liberté

Contre le varroa, une bataille sans fin

Walter Kilchmann: propriétaire d’une quarantaine de ruches, il étudie le varroa depuis 2009. © Charly Rappo
Walter Kilchmann: propriétaire d’une quarantaine de ruches, il étudie le varroa depuis 2009. © Charly Rappo
Cinq varroas sur une larve d’abeille. © DR
Cinq varroas sur une larve d’abeille. © DR
09.05.2019

Apiculteur à Saint-Sylvestre, Walter Kilchmann surveille les avancées du parasite

jean ammann

Insectes » Walter Kilchmann (74 ans), domicilié à Saint-Sylvestre, possède une quarantaine de ruches. Il est apiculteur depuis toujours, depuis qu’il a appris le métier à la rigoureuse école de son père, mais il surveille le varroa, «cette charogne», depuis 2009 seulement. Il tient le décompte des attaques et des pertes dans des carnets manuscrits. Ce qui lui permet de dire que l’année 2016 fut «une horreur pour le varroa». Ce qui lui permet de dire aussi que l’ennemi est imprévisible: «Cela change chaque année», soupire-t-il, en se demandant ce que 2019 réserve aux apiculteurs. «Cet hiver, mes ruches étaient faibles comme jamais… Je n’avais jamais vu autant d’abeilles frappées de maladies.»

«Le varroa est arrivé en Suisse en 1984. Il est venu d’Asie, principalement v

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00