La Liberté

Eloigner la mort

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Marc Moret en 2014 auprès du Collage aux grands-papas, son œuvre la plus grande. © Kevin Seisdedos
Marc Moret en 2014 auprès du Collage aux grands-papas, son œuvre la plus grande. © Kevin Seisdedos
Partager cet article sur:
02.07.2021

Les musées gruérien et d’art et d’histoire viennent d’acquérir plusieurs œuvres du créateur d’art brut Marc Moret, décédé en mars dernier

Aurélie Lebreau

Patrimoine » Il a créé un œuvre unique et puissant dont l’importance dépasse largement les frontières régionales. Une cohorte de collages, comme il les nommait, à classer dans l’art brut et évoquant des bas et hauts reliefs, mais aussi des reliquaires ou des architectures potentiellement inquiétantes. Dans l’imposante ferme familiale des Colombettes à Vuadens, Marc Moret a passé toute sa vie. Il y est décédé le 31 mars dernier à l’âge de 78 ans, laissant derrière lui de nombreuses gouaches et plus de vingt sculptures. Jeudi, plusieurs œuvres ont quitté Vuadens – la plupart d’entre elles n’étaient jamais sorties de la ferme – pour le Musée gruérien à Bulle et le Musée d’art et d’histoire (MAHF) de Fribourg.

Deux jours plus tôt, L

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00