La Liberté

La quarantaine, ce carême sanitaire

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le 20 juillet dernier, 2614 personnes se trouvaient en quarantaine, en Suisse, pour avoir été en contact avec un individu positif au Covid-19. © Charly Rappo
Le 20 juillet dernier, 2614 personnes se trouvaient en quarantaine, en Suisse, pour avoir été en contact avec un individu positif au Covid-19. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
31.07.2020

Il y a plusieurs siècles déjà, des personnes étaient isolées pour préserver les autres, à cause de la peste

Mireille Chèvre

Covid, plus un geste! (5/5) » La bise, la poignée de main: autant de gestes que le coronavirus a chassés de nos vies, nous imposant au contraire la quarantaine ou le port du masque. Une série d’été historique pour donner du sens à nos nouvelles pratiques.

Le 20 juillet dernier, 2614 personnes se trouvaient en quarantaine pour avoir été en contact avec un individu positif au Covid-19, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique. Revenue au goût du jour avec la pandémie, la mesure ne date pas d’hier, mais de la moitié du XIVe siècle, au moment où se répandait la peste, selon le médecin, historien et professeur Vincent Barras.

A cette époque où les microbes étaient inconnus, on observait la transmission du virus avec l’arrivée des bateaux transportant les marchandises d’Orient en Vénétie. Les autorités sanitaires ont alors imaginé d’isoler des catégories de gens pour éviter la propagation. Pourquoi pendant 40 jours? On ne le sait pas vraiment, il n’y a pas

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00