La Liberté

«Le meilleur antidote est le doute»

Reconnaître sa connerie est un premier pas pour la soigner. © Fotolia
Reconnaître sa connerie est un premier pas pour la soigner. © Fotolia
Laurent Deshusses, qui interprétait les personnages des "Gros Cons", avec Jean-Alexandre Blanchet © Keystone
Laurent Deshusses, qui interprétait les personnages des "Gros Cons", avec Jean-Alexandre Blanchet © Keystone
Jean-François Marmion, qui a dirigé l'ouvrage collectif "Psychologie de la connerie"
Jean-François Marmion, qui a dirigé l'ouvrage collectif "Psychologie de la connerie"
24.01.2019

Un ouvrage collectif, dirigé par Jean-François Marmion, se penche sur la psychologie de la connerie

Tamara Bongard

Oups » Ils osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. Les Tontons flingueurs donnaient déjà en 1963 un bon conseil pour distinguer les cons. Car il semblerait bien qu’ils aient toujours existé. Un monde sans eux semble même impossible, comme le souligne Jean-François Marmion, qui a dirigé l’ouvrage collectif Psychologie de la connerie. La connerie? Il la définit comme une «promesse non tenue, une promesse d’intelligence et de confiance trahie par le con, traître à l’humanité». Le but de ce livre pluridisciplinaire est de comprendre ce fléau pour mieux le combattre. Ecrit sans jargon, amusant et très intéressant, il compile les contributions notamment de Tobie Nathan, Jean-Claude Carrière, Antonio Damasio et Edgar Morin qui en donnent leur vision. Interview du psychologue et rédacteur en chef de l

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00