La Liberté

Lutter contre un nouveau ravageur

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
On peut reconnaître les scarabées japonais à leur petite touffe de poils blancs. © Département phytosanitaire du canton du Tessin
On peut reconnaître les scarabées japonais à leur petite touffe de poils blancs. © Département phytosanitaire du canton du Tessin
Partager cet article sur:
30.07.2021

Le scarabée japonais détruit les récoltes américaines. Il s’étend désormais au Tessin

Andrée-Marie Dussault

Application » Les résidents du Tessin sont mis à contribution pour lutter contre un grand ennemi public: le scarabée japonais (Popillia japonica). Grâce à un nouvel outil innovant lancé par l’Agroscope, la population pourra contribuer à ralentir la propagation du ravageur au sud des Alpes. «Il s’agit d’une carte interactive: Pollenn, disponible sur le site www.coleottero-giapponese.ch», explique Dominique Mazzi, chercheuse au centre de compétences de la Confédération dans la recherche agronomique.

Développée par la société suisse In-Finitude SA, celle-ci permet aux citoyens de signaler un éventuel scarabée japonais. «L’idée est de suivre son expansion et de traquer sa distribution en identifiant les endroits où les œufs seront pondus dans le sol cet automne, afin d’éradiquer les larves. Car une fois établi, il est difficile de s’en débarrasser», fait-elle valoir.

Plus au nord

On peut télécharger des photos prises si l’on soupçonne la présence du ravageur. Celles-ci sero

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00