La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«MAYbe Less Sugar»: en mai, j’arrête de boulotter

Coordonnée par Diabètevaud, l’action «MAYbe Less Sugar» nous invite à réfléchir sur notre consommation de sucre. Nous avons testé

Un jour de pluie, je succombe à la décadence suprême, un donut fourré à la pâte à tartiner. © Charles Ellena
Un jour de pluie, je succombe à la décadence suprême, un donut fourré à la pâte à tartiner. © Charles Ellena

Claire Pasquier

Publié le 25.05.2023

Temps de lecture estimé : 8 minutes

J’ai testé pour vous » On consomme trop de sucre. Le sucre se cache partout. Le sucre, c’est le mal. Dans les années 1990, l’industrie agroalimentaire nous a pourtant fait croire que l’ennemi était le gras en proposant moult produits 0% et margarines insipides.

Avec le temps, on s’est rendu compte que le gras, c’est la vie (plus ou moins), et que le sucre, c’est vraiment une plaie. Outre la dépendance, les comorbidités associées et autres caries (lire ci-dessous), le sucre n’apporte rien de bon. A part du fun, évidemment.

C’est dans cette optique que je me lance dans l’action MAYbe Less Sugar (peut-être moins de sucre, en français), coordonnée par Diabètevaud. Grâce à un calculateur en ligne, tout un chacun peut répertorier sa consommation de produits comportant des sucres ajoutés et tenter d

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11