La Liberté

Musique populaire, pour ou contre?

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La Fête fédérale de la musique populaire se tient tous les quatre ans. Du 19 au 22 septembre prochains, elle prévoit d’accueillir quelque 80 000 spectateurs à Crans-Montana (VS). © FFMP/Sedrik Nemeth
La Fête fédérale de la musique populaire se tient tous les quatre ans. Du 19 au 22 septembre prochains, elle prévoit d’accueillir quelque 80 000 spectateurs à Crans-Montana (VS). © FFMP/Sedrik Nemeth
Partager cet article sur:
13.09.2019

La semaine prochaine aura lieu à Crans-Montana la Fête fédérale de la musique populaire. Expression de nos racines ou simulacre patriotique?

Pour » Il n’est pas question de hiérarchiser les musiques. Populaires ou savantes: la distinction n’a plus lieu d’être.

Quand je chantais dans un choeur, je préférais La Passion selon saint Jean à Nouthra Dona di Maortsè. Comme flûtiste, je préférais le petit ensemble baroque distingué, avec viole et clavecin, à la perspective d’intégrer la bruyante harmonie de mon village. Et s’il ne fallait pas choisir? De quel droit oppose-t-on une musique à une autre? Aujourd’hui, aimer jouer une sonate pour piano de Beethoven n’empêche pas d’intégrer un trio de jazz. On écoute le Dies Irae mozartien à fond les décibels aussi bien qu’on va à Paléo ou à Montreux durant l’été. Aujourd’hui, on peut très bien être accordéoniste amateur et inte

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00