La Liberté

Nous sommes heureux sans le savoir

Quand vous avez envie de vous plaindre des CFF ou des TPF, dites-vous que vous pourriez être un pendulaire en Inde! © Keystone
Quand vous avez envie de vous plaindre des CFF ou des TPF, dites-vous que vous pourriez être un pendulaire en Inde! © Keystone
12.09.2019

Yves-Alexandre Thalmann est ce psychologue qui soigne «les gens qui vont bien»

Jean Ammann

Mental » Il fallait un certain goût de la dérision et même de la provocation pour lancer cette phrase aux spécialistes réunis de la psychotraumatologie: «La psychologie positive ne s’intéresse pas aux gens qui vont mal, mais aux gens qui vont bien et qui voudraient aller mieux.» Le psychologue Yves-Alexandre Thalmann était la semaine passée l’invité de l’Institut romand de psychotraumatologie, qui fêtait ses dix ans. Devant ces spécialistes, sans cesse confrontés au malheur, il est venu dire: «On a toujours une seconde chance d’être heureux.» Interview.

Vous dites que ce n’est pas l’événement qui fait le malheur ou le bonheur, mais l’interprétation qu’on en fait. Pourtant, certains événements, comme un deuil, une rupture ou un licenciement, ne d&eac

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00