La Liberté

Patients devenus soignants

Pour une personne qui a connu des problèmes psychiques, la lumière peut venir d'un pair. © Alain Wicht/Photo prétexte
Pour une personne qui a connu des problèmes psychiques, la lumière peut venir d'un pair. © Alain Wicht/Photo prétexte
04.12.2013

Qui peut mieux aider un patient psychique qu’une personne qui est passée par là? Pro Mente Sana forme depuis cet automne des «experts par l’expérience».

Francesca sacco

Il y a un travail pour lequel avoir été hospitalisé pour raisons psychiques est un atout – et même une condition impérative pour être engagé. C’est celui de «pair aidant». Bon, ce n’est pas encore un métier, mais une formation continue a été lancée le 14novembre à l’Ecole d’études sociales et pédagogiques (EESP), à Lausanne, pour les quinze premiers aspirants en Suisse romande. Tous ont souffert dans leur santé mentale mais sont à présent suffisamment rétablis pour pouvoir apporter leur soutien à des personnes qui rencontrent les mêmes difficultés. Les explications d’Esther Hartmann (photo dr), psychologue auprès de l’association Pro Mente Sana, qui se trouve à l’origine de cette nouvelle formation.

 

- Qu’est-ce qu’un pair aidant?

Esther Hartmann: C’est une personne qui a connu des problèmes psychiques dans le passé, mais qui a fait un travail sur lui-même et qui a pris assez de recul pour pouvoir apporter de l’aide à des personnes qui souffrent e

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00