La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Pour une Eglise plus ouverte et plus accueillante

L’indifférence religieuse a interpellé les participants à la première rencontre fribourgeoise du processus synodal voulu par le pape.

«Nous voulons être une Eglise qui se questionne», déclare Philippe Blanc, curé de la cathédrale Saint-Nicolas. © Lib/Alain Wicht - archives
«Nous voulons être une Eglise qui se questionne», déclare Philippe Blanc, curé de la cathédrale Saint-Nicolas. © Lib/Alain Wicht - archives

MP/CATH.CH

Publié le 29.01.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Pastorale » Devoir constater l’indifférence religieuse de tant de personnes, «qui vivent sans Dieu, au moins tant que tout va bien»: telle est la principale source de découragement pour les participants à la première rencontre du processus synodal pour le décanat de Fribourg, qui a réuni quelque 120 personnes le week-end dernier dans le chef-lieu.

«Nous ne sommes pas le bureau des revendications, mais nous voulons être une Eglise qui se questionne», a averti d’emblée le curé Philippe Blanc. Pour permettre une libre expression, les responsables ont renoncé à un questionnaire mais ont utilisé la métaphore de la montgolfière. Pour avancer, elle a besoin de deux choses: l’air chaud qui la porte et le vent qui la pousse, mais elle est ralentie par le poids de ses passagers et le lest qu’elle emporte. Les participants ont é

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00