La Liberté

Quand les blessures de l’âme s’infectent

Eva Zimmermann: «J’ai découvert l’EMDR en 1999 et depuis cette date, je n’ai plus arrêté.» © Charly Rappo
Eva Zimmermann: «J’ai découvert l’EMDR en 1999 et depuis cette date, je n’ai plus arrêté.» © Charly Rappo
15.04.2019

Inventée en 1987, l’EMDR a fait ses preuves dans le traitement du stress post-traumatique

Jean Ammann

Psychologie » Le cerveau, l’esprit, le psychisme, l’âme, appelons ça comme nous voulons, ont des blessures qui ne guérissent jamais: Eric Smith a traîné pendant vingt ans le souvenir des neuf mois qu’il a passés au Vietnam, Elise Terranova fut poursuivie pendant des années et des années par le viol qu’elle avait subi à l’université. «J’y pensais tous les jours, quand je me levais, quand je me coiffais…» raconte-t-elle dans un témoignage qui date des années nonante, l’un des premiers à parler de l’EMDR (eye movement desensitization and reprocessing), que l’on pourrait traduire par «désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires». Grâce à l’EMDR, Eric Smith et Elise Terranova ont chassé les démons qui les persécutaient, comme des milliers et des

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00